S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Vie du club > Bourse aux idées

Alain FEBVRE : "Ouvrir la pratique de ce sport au plus grand nombre"

23/03/2018 Imprimer

Vice-président des Mousquetaires de Joinville Alain FEBVRE est un homme actif. Un passionné volontaire qui construit d'ambitieux projets au sein de son club avec une équipe particulièrement investit. Présent sur tous les fronts, il nous parle du nouveau départ pour les Mousquetaires, les actions mises en place et celles à venir. 


Nouvelle année, nouvelle salle. Depuis quand portez-vous ce projet ?

Le club porte le projet d’une nouvelle salle depuis plus de 10 ans. Nous cherchions à développer notre club en proposant des locaux plus confortables et plus spacieux, pour accueillir plus d’adhérents. Tous les locaux de notre salle d’armes n’étaient pas accessibles aux handicapés et nous n’avions ni de vestiaires ni de douches. Au cours de l’année 2015 nous avons été mis en demeure, par la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports, de mettre en conformité nos locaux sous peine de fermeture définitive des locaux.

Les modifications nécessaires ont été réalisées pour permettre une évacuation de nos locaux en cas d’incendie. Même avec ces modifications, la menace de fermeture de la salle pesait toujours sur le club.


Quelles ont été les démarches pour réaliser ce projet de nouvelle salle ?

Nous étions en attente d’un nouveau complexe sportif, intégrant une salle d’armes, porté par la Communauté de Communes du Bassin de Joinville en Champagne prévu pour 2020, dans le meilleur des cas. Pressés par l’urgence à laquelle devions faire face, nous avons sollicité nos élus locaux afin de trouver une solution en urgence.
En avril 2016, nous avons visité une ancienne halle industrielle qui pouvait accueillir notre club de façon provisoire.
Face aux travaux nécessaires pour mettre aux normes de sécurité incendie et d’accessibilité la halle, la CCBJC nous a proposé de pousser un peu plus loin le projet afin de créer une salle définitive et pérenne en dehors du futur complexe sportif.

Salle Mousquetaires.JPG

Les premières études ont été réalisées à partir du mois d’octobre 2016 en lien avec Julien BURON, concepteur du projet pour l’agence d’architecture MARTIN et escrimeur du club. Afin de répondre au mieux aux besoins du club, portés par Cécile DENISE, la CCBJC a augmenté le budget de travaux pour intégrer tout l’équipement de la salle (pistes métalliques, appareilles, sol sportif et enrouleurs)
Les travaux débutent en septembre et le projet est livré au mois de février.              


Qu’est-ce que cela a changé pour le club des « Mousquetaires de Joinville » ?

Depuis le lancement du projet et l’ouverture de la salle, nous pouvons enfin aborder l’avenir sereinement. Cela nous permet de pouvoir entreprendre de relever de nouveaux défis pour développer les actions du club.
Lors des entraînements nous perdons moins de temps pour la mise en place du matériel. En effet la salle est dédiée à la pratique de l’escrime ce qui nous permet de laisser branchés tous les appareils. Le matériel handi-sport, reste également en place laissant plus de temps à nos compétiteurs handi-sports, haut niveaux.

 

Vous menez des actions sport santé bien être. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

Le 6 février dernier le Réseau Sport Santé Bien Etre de la région Grand Est, est venu évaluer les nouveaux locaux et les cours d’escrime santé. Avec la validation du RSSBE Grand Est, le club va pouvoir recevoir des personnes porteuses de pathologies chroniques au sein du club envoyé par des professionnels de santé. Les créneaux sport santé sont dédiés aux personnes porteuses de pathologies chroniques.

En effet la pratique de l’escrime permet la reprise d’une activité sportive de manière ludique. Cette pratique demande de l’équilibre, de la coordination, de la souplesse et de la réflexion. Le créneau sport santé accueille actuellement 8 jeunes venant d’Instituts Médicaux Educatifs âgés de 10 à 12 ans.
Le club a ouvert dès l’année dernière des créneaux découverte de fitness escrime réservés aux femmes. Ce créneau regroupe 8 femmes qui viennent régulièrement.
A partir du mois de mars le club poursuit la diversification de ces activités avec l’ouverture de deux créneaux d’escrime artistique et scénique mixtes.


Vous êtes lauréat 2017 du trophée Mixité. De quoi s’agit-il exactement ?

Stéphanie MARLARME_Cécile DENISE_Generali.jpg

Le club est lauréat aux Trophées Sport Responsable Générali 2017, dans la catégorie mixité. Cette récompense reflète les différents engagements pris par le club pour favoriser la mixité au sein du club.


Dans un premier temps la mixité du bureau a été relevée : 8 membres dont 4 femmes (secrétaire, trésorière, vice trésorière et adjointe de communication). Sur ces 8 membres, 6 sont en situation de handicape.
Ensuite, le club comprend un maître d’armes Thierry NESMON et un éducateur fédéral Stéphanie MALARME. Elle est la 1ere éducatrice fédérale en fauteuil roulant. Elle est également éducatrice sportive sport santé (E3S) et enseigne au club sur les créneaux escrime santé.


Et enfin les actions du club favorisent la pratique du sport des femmes en milieu rural éloignées de la pratique sportive aux travers de différents créneaux spécifiques : manifestations escrime pour elles, créneau découverte gratuit sur le fitness escrime et créneaux réguliers de fitness escrime réservés aux femmes.         

Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter pour l’année 2018 ?

Nous espérons que nos partenaires institutionnels et privés continueront de nous soutenir dans nos différentes actions. Cela nous permettra de continuer à améliorer et augmenter l’accueil de nos adhérents en milieu rural.
Nous souhaitons pouvoir accompagner de la manière la plus complète (stages, formation et financement) nos athlètes de « haut niveau » dont certains visent les prochains Jeux.
Nos engagements resteront les mêmes pour ouvrir la pratique de ce sport au plus grand nombre, sous toutes les formes, pour tout les publics et sur un territoire toujours étendu. C’est pourquoi nous envisageons notamment la création de nouveaux créneaux pour la pratique en milieu carcéral.

Vie du club 1515 lectures