S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

FFE > Carnets

Décès de M. René Roch

20/11/2018 Imprimer

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès, survenu le 16 novembre 2018, de René Roch, Trésorier puis Vice-Président et Membre d'honneur de la FFE avant de devenir Président de la FIE de 1992 à 2008. 

reneroch.jpg
(photo : www.olympic.org)

René Roch naquit le 28 juin 1929 à Paris. Il étudia à l’Université de Paris-Sorbonne où il obtint une licence en droit, puis un diplôme d’expert–comptable. Il exerçait le métier de Commissaire aux comptes et était inscrit près la Cour d’appel de Paris.

Ancien fleurettiste et sabreur, il fut champion de France universitaire junior et senior au sabre en 1949 et, la même année, champion de France universitaire junior au fleuret. Membre de l’équipe de France de 1950 à 1961, il participa à de nombreuses compétitions internationales comme la Coupe Santelli, les Championnats du monde et les Jeux universitaires. Il fut à plusieurs reprises Champion de France Senior au Sabre et Champion de France Junior au fleuret.

En 1951, il limita son activité sportive pour poursuivre ses études et faire face à ses obligations militaires. De 1956, année durant laquelle il devint champion de France militaire, à 1961 il réintégra l’Équipe de France. En 1957, il fut sélectionné aux Championnats du monde universitaires et, la même année, il remporta la 3ème place aux Spartakiades de Moscou au sabre par équipes. En 1959, il fut sélectionné pour participer aux Championnats du Monde Seniors. Il participa à la Coupe d’Europe de 1970 à 1975.

C’est dans les années 1980 que débuta sa carrière de dirigeant sportif. Il fut le Trésorier général de la Fédération française d’escrime de 1980 à 1984, puis Vice-Président de la même fédération de 1988 à 1992. Depuis 1992, il était Membre d’honneur de la FFE.

Parallèlement, il fut Secrétaire-trésorier de la FIE de 1984 à 1992, et Président de la Commission de Promotion de la FIE de 1984 à 2000.

En 1999, René Roch fut fait Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur et, la même année, la République du Sénégal l’éleva au rang d’Officier dans l’Ordre national du Lion du Sénégal, pour l’impulsion qu’il a donnée au développement de l’escrime en Afrique. Il créa, en collaboration avec la Fédération Sénégalaise d’Escrime, la première Ecole Internationale de Maîtres d’armes pour l’Afrique à Dakar. Le CIO lui décerna l’Ordre Olympique en 2009.

Durant sa carrière, il défendit ardemment les valeurs d’une escrime francophone par la langue, mais mondiale par la pratique. Il fut à l’origine de nombreuses modifications au Règlement de la FIE et à l’organisation des compétitions.

La contribution de René Roch à l’universalité et au développement de l’escrime fut inestimable. Sous sa présidence, furent organisés les premiers Championnats du Monde vétérans de la FIE en 1998 et en 1999, le sabre féminin fit partie du programme des Championnats du Monde.

Le sans-fil fit son apparition aux Jeux Olympiques de 2004 à Athènes. Il introduisit en 2006 l’arbitrage vidéo aux Championnats du Monde seniors de Turin, puis aux Jeux Olympiques de 2008. En 1996, l’épée féminine fut introduite au programme des Jeux Olympiques d’Atlanta et le sabre féminin au programme des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes.

René Roch œuvra avec une extraordinaire persévérance pendant des décennies au développement de l’escrime et à sa promotion. Animé par le seul souci du rayonnement de l’escrime, il n’a cessé de donner le meilleur de lui-même et toute son énergie à la cause de notre sport.

La famille de l’escrime perd un dirigeant remarquable et exceptionnel qui fut inlassablement dédié et dévoué à la cause de notre sport.

(source : FIE)

Le service religieux sera célébré au
Temple protestant
5, rue des Écossais
à Poitiers
le jeudi 22 novembre 2018 à 11h

Actus générales, La Fédération 703 lectures