S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Communication Presse > Communication

Dominique Hornus-Dagne : "c'est un grand pas pour l'escrime-santé"

11/12/2014 Imprimer

Riposte UNE.jpg

 

Comme nous vous le disions un peu plus tôt au mois de novembre, Dominique Hornus-Dagne, présidente de l’association solution R.I.P.O.S.T.E. (Reconstruction, Image de soi, Posture, Oncologie, Santé, Thérapie Escrime) qui permet aux femmes ayant été opérées d’un cancer du sein de pratiquer une activité physique adaptée, l’escrime, concourt aux prix « Les Femmes Version Femina ». 

Grâce à votre mobilisation et à vos votes, elle représentera la région Midi Pyrénées lors de la finale à Paris qui se déroulera mardi prochain.

 

1) Comment est née R.I.P.O.S.T.E ?

De l’osmose entre un chirurgien sénologue, son anesthésiste par ailleurs escrimeuse médecin de la FFE et un maître d’armes, de l’écoute des patientes, des conclusions d’une expertise de l’INSERM qui a montré que l’activité physique diminuait les récidives après un cancer du sein. Tous ces éléments mis ensemble, associés à l’enthousiasme des premières patientes qui ont tenté l’aventure et aux résultats des premières évaluations sur la mobilité de l’épaule et  la diminution de leur fatigue, voilà ce qui a fait naître solution R.I.P.O.S.T .E.

 

2) Est-ce que beaucoup de femmes adhèrent à cette nouvelle pratique sportive ? Qu’est-ce que cela leur apporte ?

Beaucoup moins de fatigue pendant la longue période de chimio et radiothérapie, une posture plus ouverte grâce au travail sur la garde, une mobilisation de l’épaule dans l’espace que le maître d’armes améliore à chaque leçon grâce à des parades hautes. De nombreuses femmes opérées mettent leur épaule en position de repli et n’arrivent plus à effectuer certains gestes simples de la vie quotidienne (agrafer un soutien-gorge, se coiffer derrière la nuque, porter un enfant, ouvrir les rideaux. Au-delà de ces  bienfaits un peu médicaux, elles pratiquent un sport où elles s’amusent vraiment, où la dynamique et la solidarité du groupe est impressionnante ; jamais un mot sur cette maladie qui atteint 1 femme sur 8 sur une vie, juste des échanges entre sportives passionnées

 

3) Vous êtes en lice pour gagner le prix « Les Femmes Version Femina », qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Nous sommes juste en finale au milieu d’une dizaine d’autres finalistes avec de superbes associations. De nombreux maîtres d’armes se sont passionnés pour cette action dans toute la France depuis le début et donnent la leçon à ces escrimeuses particulières avec un immense plaisir. Maintenant, cette activité va passer le stade de la confidence et être connue par le grand public. Que nous ayons un prix ou pas, c’est un grand pas pour l’escrime-santé.


Riposte-logo_-2013-09-30_v003-vect-212x300.jpg

Actus générales 3280 lectures