S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions Europe

6 médailles pour la France aux championnats d'Europe U23

04/06/2019 Imprimer

Du 29 mai au 2 juin, à Plovdiv, la délégation tricolore a défendu nos couleurs sur les pistes bulgares lors des Championnats d’Europe U23.  Tour d’horizon des différentes prouesses de la délégation française.

AUG_3993.jpg

A l'épée, nos Bleus se sont illustrés de la plus belle des manières.

Paul Allègre, s’offre le doublé. En individuel, tout d’abord : 3ème à l’issue des poules, il parvient sans encombre en huitièmes de finale après avoir éliminé le Biélorusse Dzianis Paulouski et le Polonais Damian Michalak. Il a du ensuite payer le prix fort pour se hisser en quarts de finale : devoir éliminer son coéquipier Clément Dorigo, qui, 51ème en fin de poules avait pourtant réussi un beau parcours. C’est un mal pour un bien puisque Paul Allègre, fort de ce succès parvient sans encombre jusqu’en finale. Pour cela, il a dû éliminer en demi, l’Italien Federico Vismara, médaillé de bronze en Grand Prix en début de saison. Quant au Polonais Wojciech Kolanczyk en finale, il a dû se rendre à l’évidence : Paul Allègre était trop fort. Sans craquer, il a dominé tout le match et a donc offert la première médaille d’or à la délégation tricolore !

Luidgi Midelton, bien que premier à l’issue des poules, n’est pas parvenu à passer le deuxième tour. Aymerick Gally enfin, qui s’était illustré en individuel et par équipes l'an dernier, a dû, comme Clément Dorigo s’incliner en huitièmes de finale contre le demi-finaliste, Federico Vismara.

Classement :

  • 1. Paul Allègre
  • 14. Aymerick Gally
  • 15. Clément Dorigo
  • 17. Luidgi Midelton

En équipes, Aymerick Gallly, quart de finaliste lors du Challenge SNCF Réseau en mai dernier, Clément Dorigo qui avait brillé lors de ce même Challenge en éliminant Kazuyasu Minobe (numéro 3 mondial) et Luidgi Middleton avaient à cœur de se rattraper. L’union faisant la force, c’est emmené par un Paul Allègre en très grande forme qu’ils éliminent sans forcer la Suède au premier tour puis la Suisse sur le score de 45 touches à 41. En demi-finale, nos Bleus, têtes de série numéro 2,  viennent à bout de la Pologne facilement et retrouvent en finale une Italie surpuissante. Chacun des deux pays désirant prendre sa revanche sur les épreuves de la veille, il a fallu un premier relais nul (1 touche chacun) pour que le jeu de nos Français se décante : les Italiens n’ont rien pu faire. Les Bleus étaient une fois encore trop forts ! C’est donc un nouveau titre pour la délégation.

Chez les femmes, la réussite n’a malheureusement pas été la même. Alexandra Louis Marie est contrainte de rester au pied du podium. La Guadeloupéenne n’est pas parvenue à s’imposer en quarts de finale. Score finale 15-7. Diane Von Kerssenbrock, 49ème à l’issue des poules, semblait avoir trouvé les clés de la réussite. C’était sans compter sur l’Ukrainienne Darja Varfolomyeyeva qui d’une seule petite touche a éteint la flamme de la française en T32. Fanny Depanian et Océane Tahé, quant à elles, ne sont pas parvenues à rejoindre le tableau final.

Classement :

  • 5. Alexandra Louis-Marie
  • 32. Diane Von Kerssenbrock
  • 57. Fanny Depanian
  • 64. Océane Tahé

Elles n'auront malheureusement pas plus de réussite lors de l'épreuve par équipe (9e place). Elles subissent une défaite dès le premier tour de la compétition face à la Pologne. Alexandra Louis Marie, n’a pas su stopper la fougue de la Polonaise Anna Mroszczak, qui lors du dernier relais, a su rattraper son retard puis d’une touche, a fini par l’emporter.

AUG_6689.jpg

Au fleuret, très jolies prouesses pour nos deux équipes

Chez les hommes, les duels franco-français se sont enchaînés. Meddy Elice, exempté de premier tour, a chuté en T32 contre son compatriote Pierre Loisel. Ce même Pierre Loisel, a, par la suite été éliminé à son tour par Rafael Savin en T16. En huitièmes de finale, le jeune licencié du club de Bourg la Reine a cependant dû s’incliner contre Davide Filippi à la mort subite. De son côté, Wallerand Roger, a méthodiquement éliminé un à un tous les adversaires qui se présentaient à lui. 2ème à l’issue des poules, il a terrassé l’Ukrainien Maksym Haravsyi (15-4) puis s’est défait sans grande difficulté du Polonais Andrzej Rzadkowski. Toujours sur sa lancée, ce fut au tour du Belge Stef Van Campenhout de tomber face à un Wallerand puissant. Malheureusement, tout comme Rafael Savin, il n’est parvenu à trouver les clés pour duper Davide Filippi et a dû s’incliner à son tour en demi-finale. C’est donc une jolie médaille pour notre Français !

Classement :

  • 3. Wallerand Roger
  • 6. Rafael Savin
  • 15. Pierre Loisel
  • 19. Meddy Elice

En équipes, nos tricolores classés deuxièmes, ont éliminé les Biélorusses sans trop de souci (45-29) en quarts de finale. Grâce à un énorme 8ème relais de Pierre Loisel, ils sont parvenus à reprendre l’avantage sur les Russes en demi-finale permettant à Meddy Elice d’apporter la touche finale et d’offrir à l’équipe d’assurer une belle médaille. Restait à en déterminer la couleur.

En finale, les Bleus retrouvaient logiquement les Italiens, tête de série. Après avoir pris l’avantage dans les deux premiers relais, ils ont subi la loi des Transalpins. Et c’est sur un score sans appel (45-32) qu’une médaille d’argent est venue s’ajouter au compteur français.

AUG_6357.jpg

Chez les filles, Solène Butruille s’est offert le titre de Championne d’Europe. Elle a dû pour cela, au premier tour, éliminer son amie Rozène Castanié. Bien que 14ème lors du tableau, elle est parvenue à sortir facilement la Hongroise Csilla Kokai (3ème) sur le score de 15 touches à 5. Même correction infligée à l’Allemande Kim Kirschen au tour suivant. C’est une Solène, survoltée qui est parvenue à battre l’Italienne Elena Tangherlini, 2ème en demi-finale. Avec hargne et détermination, elle est parvenue à déjouer les plans de la Polonaise Julia Walczyk en finale.

Joli parcours également de Constance Catarzi qui termine au pied du podium. La plus italienne de nos Bleues, 4ème après les poules, est parvenue à éliminer Flora Pasztor, Hongroise habituée des circuits internationaux, en T16. C’est finalement la Russe Victoria Yusova qui privera Constance d’une belle breloque. Morgane Patru, deuxième à l’issue des poules a connu une fin de compétition prématurée. D’une touche, elle a vu sa compétition se terminer dès le premier tour du tableau final.

Classement :

  • 1. Solène Butruille
  • 5. Constance Catarzi
  • 17. Morgane Patru
  • 23. Rozène Castanié

Par équipes, même réussite pour nos Françaises qui éliminent sereinement l’Allemagne en quarts de finale et s’assurent une finale grâce à un sublime relais de Solène Butruille en demi-finale. Contre les Polonaises, menée de 6 touches, elle a touche après touche réduit l’écart pour égaliser et finir par porter l’estocade qui a mené son équipe en finale.

Malheureusement, sa rage ne suffira pas en finale contre les Russes. Toujours menées, elles ne sont pas parvenues à rectifier le tir et doivent se contenter d’une médaille d’argent bien méritée.

Au sabre, il n’y avait pas de délégation féminine, championnats de France de sabre obligent.

En revanche, les hommes concouraient uniquement pour l’épreuve individuelle afin de pouvoir rejoindre à leur tour Bourges et l’étape nationale. Charles Colleau, 5ème après les poules, n’a pas tremblé jusqu’en quarts de finale. C’est l’Italien Leonardo Dreossi qui viendra mettre à mal les espoirs du Tarbais, nouvellement vice-Champion de France par équipes. Pas plus de succès pour son acolyte de club, Jean-Philippe Patrice, qui après avoir été exempté du premier tour se voit freiner par l’Allemand Frederic Kindler  (15-12) en T32. Enfin, le troisième Tarbais de cette sélection 100% sudiste, Bapstiste Dubarry, a connu le même sort puisque l’Italien Leonardo Dreossi est venu éteindre les espoirs du Français au même stade du tableau.

Classement des français :

  • 5. Charles Colleau
  • 18. Jean-Philippe Patrice
  • 23. Baptiste Dubarry

Bravo à toute la délégation qui confirme les belles performances réalisées en junior et sénior par nos jeunes tricolores ! Grâce à ces 3 titres, 2 médailles d’argent et une de bronze, la France se classe 3ème nation de ces Championnats d’Europe.

Compétitions en Europe, Haut niveau, Actus générales 1457 lectures