S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions Europe

Championnats d’Europe vétérans par équipes : le bilan

21/05/2012 Imprimer


Actus-Veterans-ED-Arg
Ces championnats d'Europe ont rassemblé 18 nations. Comme on s'y attendait, on a assisté à des rencontres acharnées et d'excellent niveau. Les nations favorites ont été au rendez-vous. La France a fait mieux qu'aux précédents « Europe », mais reste sur sa faim.



Italie et Allemagne, les grands vainqueurs
Traditionnels lauréats de ces championnats par équipes, l'Italie, 5 médailles dont 3 titres, et l'Allemagne, 4 médailles et 1 titre, ont confirmé leur suprématie dans cette édition 2012.
Pour la première fois une nation, l'Italie, remporte les trois titres masculins.
Bravo à leurs individualités (Gregory au fleuret, Carrera au sabre), mais surtout à leur formidable esprit de compétiteur.
Félicitations également à l'Allemagne, solide dans toutes les armes.
Grande-Bretagne, France, Suisse, Ukraine, Russie, Suède et Finlande sont les autres médaillés, finissant dans cet ordre au classement des nations.

Côté Français, quelques frustrations...
Sur nos six équipes, seules deux d'entre elles ne finissent pas dans les quatre... et ce sont celles sur lesquelles nous comptions beaucoup : l'épée et le fleuret hommes. Que s'est-il passé ?
Nos épéistes ont pris un mauvais départ en poule, perdant de façon très inattendue contre la Suisse. Relégués dans les profondeurs du tableau, ils ont affronté directement les Suédois, très forts et motivés. Il n'y a pas de honte à avoir perdu contre eux, futurs finalistes, mais c'est à ce stade qu'il aurait fallu les rencontrer.
Les fleurettistes ont été éliminé en tableau par la Suisse, mais de fort peu.
En fin de rencontre, deux matches à 4/4 ont basculé dans le mauvais sens. Ce qui aurait pu faire 5/3 pour nos tireurs, leur ouvrant la porte des demi-finales, a fait 5/3 pour les Suisses. Le rêve était passé.
Dommage car ces deux équipes étaient les meilleures possibles même si, sur le terrain, certains n'ont pas été à leur tout meilleur niveau, mais il nous arrive à tous de passer au travers. Hélas, la formule par matches ne donne pas droit à une deuxième chance, on le savait.

... et des satisfactions
Coup de chapeau aux trois équipes dames qui vont en finale à l'épée et échouent, d'un souffle, au pied du podium au sabre et au fleuret. En fait, il n'y aurait rien eu à redire si elles étaient revenues avec trois médailles.
Ce sera pour la prochaine fois, car elles ont montré un réel niveau dans chaque arme ; sans compter que plusieurs de nos fortes tireuses n'avaient pu faire le déplacement. A ce propos, une mention spéciale à Corinne Aubailly qui a suppléé ces absences en tirant de fort belle manière aux trois armes.
Je suis personnellement très heureux de la performance des sabreurs. Leur victoire en demi contre la Russie a été magistrale. Dommage que les Italiens, en finale, aient eu un tout petit peu plus de réussite. Mais notre équipe, très homogène, a de beaux jours devant elle.
Avec deux médailles d'argent, l'équipe de France termine au 4e rang des nations, mais elle considère ce résultat comme un service minimum. Dés à présent, elle prépare avec appétit le prochain rendez-vous international, les mondiaux qui auront lieu à Krems (Autriche) en octobre prochain.
Les candidats à la sélection seront nombreux et de qualité !
B. Pincemaille
Commission vétérans FFE

Photo ouverture
L'équipe de France vétérans d'épée dames, vice-championne d'Europe avec en son sein la polyglotte de l'escrime, Corinne Aubailly.


Consulter

 Les résultats complets

3740 lectures