S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions Europe

Magnifique doublé pour Coraline Vitalis et Marie-Florence Candassamy !

19/06/2019 Imprimer

La troisième et dernière journée des épreuves individuelles des Championnats d’Europe débute donc avec l’épreuve d’épée dame et de sabre homme. Retour sur une journée pleine d’émotions.

64577844_2288759504493025_8371570895528919040_o.jpg

L’incroyable parcours des épéistes

Pour les dames, la compétition a commencé en dents de scie lors de la phase de poule. Auriane Mallo s’en sort brillamment avec six victoires et occupe la 3e place provisoire. Marie-Florence Candassamy ressort des poules avec cinq victoires et une défaite et prend la 13e place. Joséphine Jacques-André-Coquin trébuche par deux fois, et se classe 23e. Pour Coraline Vitalis, les choses sont plus compliquées puisque la bleue termine 63e avec deux victoires pour quatre défaites. 

Le tableau de 64 permet aux filles de s’affirmer. Vitalis reprend les choses en main, et s’impose contre Christmann (GER) 15-12. Mallo et Candassamy viennent plutôt facilement à bout de leur adversaire, avec des scores sans appel : respectivement 15-5 et 15-8. Toutefois, Jacques-André-Coquin est à la lutte contre la Russe Khrapina. Si la victoire est au bout de la pointe tricolore, Joséphine a joué avec nos nerfs. Elle s’impose finalement 14-13.

Sur le tour suivant, les Françaises subissent deux pertes. Joséphine Jacques-André-Coquin ne parvient pas à se défaire de Moeschlin (SUI) et s’avoue vaincue 15-10. De son côté, Auriane Mallo se fait surprendre par Ndolo (GER). Alors qu’elle mène la danse 13-10, l’épéiste de Saint-Gratien n’arrive pas à conclure le match. L’Allemande ne lâche rien et finit par s’imposer 15-14. 

Mais de l’autre côté, les deux Françaises restantes impressionnent. Marie-Florence Candassamy impose son style contre la Polonaise Knapik-Miazga. La victoire est acquise sur le score de 15-10. Coraline Vitalis affronte la grande Ana-Maria Popescu (ROU). Les deux tireuses offrent un beau spectacle, s’accrochant sur toutes les touches. A la fin du temps imparti, les adversaires n’ont pas réussi à se départager (13-13). Dans la minute supplémentaire, c’est notre représentante qui s’impose. En éliminant la deuxième du classement mondial, Coraline s’offre un accès au tableau de 16, mais surtout signe d’ores et déjà une très belle performance. 

Le tableau de 16 est tout aussi stressant pour les Bleues. Candassamy affronte Kolobova (RUS) quand Vitalis se confronte à la Polonaise Zamachowska. Les touches s’enchaînent sans qu’aucune des tireuses ne prennent vraiment l’ascendant. Les deux assauts se concluent sur un 15-14. Heureusement, l’ultime touche est toujours favorable à l’équipe de France. Les filles atteignent ensemble le haut du classement européen. 

Les quarts sont lancés. Marie-Florence récite une escrime propre et terriblement efficace contre l’Italienne Santuccio. Et la victoire est au bout (15-9). La Parisienne offre la quatrième médaille au clan français. Pendant ce temps, Coraline s’escrime encore contre Shemyakina (UKR). Pour la troisième fois de la journée, Vitalis est confronté à la terrible épreuve du 14-14. Grâce à une parade pleine d’autorité, la Guadeloupéenne accède à sa première médaille européenne en individuel.

Marie-Florence Candassamy ouvre le bal contre Trzebinska (POL). Elle prend rapidement l’ascendant, menant 11-8 à 30 secondes de la fin du temps réglementaire. Mais la Polonaise ne s’avoue pas vaincue, et réussit à recoller au score à 4 secondes de la fin. Les deux tireuses se départageront donc au terme du temps supplémentaire. Le tirage au sort donne l’avantage à Trzebinska. La Française mène alors la danse et pousse son adversaire jusqu’en bout de piste. Elle termine son action par une flèche, qui touche seule. Victoire de Candassamy. Les portes de la finale s’ouvrent.

Coraline Vitalis entre alors en piste face à Ndolo (GER), bourreau de Mallo en T32. La licenciée du club de Levallois réussit à prendre l’avantage dès le début de rencontre. Elle ne laissera aucune chance à son adversaire de revenir. Elle rejoint Marie-Florence pour une finale 100% française.

Cette finale est à la hauteur de l’événement : très accrochée. Les deux tricolores se disputent un titre depuis longtemps convoité. Le score est serré, aucune ne parvient réellement à prendre l’avantage. Finalement, Vitalis prend le large une fois arrivée à 10 partout. Elle finit par s’imposer 15-11. A 24 ans, Coraline devient la nouvelle championne d’Europe ! Un premier titre individuel qui sublime une journée riche en émotions. Marie-Florence Candassamy quant à elle repart avec l’argent autour du cou. Le même métal qu’en 2014 à Strasbourg, dernière médaille des épéistes dames aux Championnats d’Europe. Le dernier titre européen remontait à 2007 avec Laura Flessel.  

Quelle magnifique journée pour l’épée dame qui permet à la France de décrocher son premier titre à Dusseldorf et une seconde médaille d’argent !

Résultats :

1 - Coraline Vitalis

2 - Marie-Florence Candassamy

3 - Alexandra Ndolo (GER) et Ewa Trzebinska (POL)

18 - Auriane Mallo

24 - Joséphine Jacques André Coquin

64425920_2312712758776555_2167482179666313216_o.jpg

Apithy quart de finaliste

Les sabreurs entrent en compétition avec des poules mitigées. Anstett, premier français, termine 11e avec cinq victoires pour une défaite. Il est suivi par Apithy et Seitz qui cumulent quatre victoires et deux défaites. Les trois tricolores sont exemptés du tableau de 64. Enfin, Lambert termine les poules avec une égalité parfaite : trois victoire, trois défaites.

Seul représentant français sur ce tour, Maxence Lambert fait son possible contre Mardaleishvili (GEO). Impossible de départager les deux sabreurs jusqu’à l’ultime touche. Ce premier 15-14 de la journée est en défaveur du clan français, puisque Lambert est stoppé au premier tour.

En tableau de 32, une seconde perte est a déplorée. Vincent Anstett n’ira pas plus loin, freiné par le Hongrois Szatmari. Il s’incline 15-13. Tom Seitz assure sa qualification. Il élimine le belge Van Holsbeke sur le score de 15-10. Apithy se retrouve face à Samele (ITA). Sur le fil, le Français s’impose avec la plus petite des marges (15-14). 

Le niveau monte encore d’un cran pour le tableau de 16. Encore une fois, les sabreurs font monter la pression. Bolade Apithy, face à Danilenko (RUS), renoue avec le 15-14. Une nouvelle fois à une touche, le Dijonnais accède aux quarts. Pour Tom Seitz, les choses se compliquent face à Wagner (GER). Il n’arrive pas à se défaire du germanique et s’arrête en T32 (15-10).

Pour la troisième fois de la journée, Apithy doit affronter le terrible 14-14. Malheureusement, le dicton ne s’applique pas cette fois… Max Hartung (GER), deuxième du classement mondial, met fin à la série de Bolade, et assène la dernière touche. Il prive alors le sabreur d’une médaille.

Les sabreurs vous donnent rendez-vous samedi pour l’épreuve par équipe !

Résultats : 

1 - Veniamin Reshetnikov (RUS)

2 - Kamil Ibragimov (RUS)

3 - Max Hartung (GER) et Sandro Bazade (GEO)

7 - Bolade Apithy

13 - Tom Seitz

18 - Vincent Anstett 

38 - Maxence Lambert

 

JA

Compétitions en Europe, Haut niveau, Jeux Olympiques 1224 lectures