S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions Europe

Une très belle entrée en matière pour l'équipe de France !

17/06/2019 Imprimer

Les championnats d’Europe sont officiellement lancés, et d’une très jolie manière grâce à nos fleurettistes hommes et à nos sabreuses. Retour sur une très belle première journée.

AUG_6204.jpg

Enzo Lefort en forme

La dernière médaille individuelle d’Enzo Lefort remonte aux championnats du monde 2014 avec sa médaille de bronze. Il peut désormais dire qu’il s’agit du bronze à Düsseldorf.

La journée a très bien commencé pour les Français, puisque Maxime Pauty et Enzo Lefort sortent des poules avec le plein (5V) et se classent respectivement 3e et 4e. Julien Mertine termine à la 14e place après une défaite. Erwann Le Péchoux ayant subi trois défaites pour deux victoires se classe 42e.

Pauty et Lefort sont donc exemptés du tableau de 64. Pour Mertine et Le Péchoux, le T64 est presque une formalité puisqu’ils se qualifient respectivement 15-6 contre le Belge Van Campenhout et 15-9 contre Kuceba (LET).

En tableau de 32, Mertine se retrouve assailli par le Turc Minuto. Il ne peut s’en défaire (15-9) et laisse ses compatriotes poursuivre la compétition sans lui. Pour Enzo, la victoire est aisée contre l’Autrichien Poscharnig (15-4). De même pour Maxime, contre le local Sanita contre qui il s’impose 15-7. Et enfin, Erwann les rejoint après avoir vaincu Rajski (POL) sur le score de 15-11.

Le tableau de 16 offre un joli spectacle. Le Péchoux se retrouve face à Foconi (ITA), champion du monde en titre. Malgré un très bon début de match, le Français s’incline 15-10. Pour Lefort, le show continue. Il se défait de Timur Safin (RUS) sur un score sans appel : 15-7. Quant à Pauty, il venge brillamment Julien Mertine, en s’imposant 15-6 sur Minuto. Pour sa seconde sélection en grand championnat, le pensionnaire d’Issy-les-Moulineaux s’offre un quart de finale.

Les affiches sont à la hauteur de l’événement. Enzo Lefort se retrouve opposé au Tchèque Choupenitch. Le match est plus accroché que les précédents, mais il tourne en faveur du tricolore. Après avoir pris l’avantage, il ne se fera jamais rattraper et s’impose 15-11. Maxime Pauty, lui se retrouve face à Cheremisinov (RUS). Les deux adversaires se rendent coups pour coups, mais malheureusement c’est le Russe qui assène la dernière touche et emporte la victoire 15-14.

En demi-finale, face à Daniele Garozzo (ITA), Enzo Lefort a plus de mal. Le tireur de Melun se fait rapidement mené et n’arrive pas à recoller malgré tous ses efforts. Il s’incline 15-8. Il termine à une très belle troisième place et ramène une première médaille en individuel lors d’un championnat d’Europe !

En finale, Daniele Garozzo succombe à la pointe d’Alessio Foconi (15-4)

Résultats : 

  • 1 - Alessio Foconi (ITA)
  • 2 - Daniele Garozzo (ITA)
  • 3 - Enzo Lefort et Alexey Cheremisinov (RUS)
  • 5 - Maxime Pauty
  • 16 - Erwann Le Péchoux
  • 21 - Julien Mertine

 AUG_6659.jpg

Manon Brunet enfin récompensée

Les sabreuses ne sont pas en reste. En effet, Manon Brunet elle aussi se voit enfin récompensée par une très belle médaille d’argent. 

Les poules sont à l’image de l’enjeu : pleine d’animosité. Les deux Orléanaises de la sélection, Manon Brunet et Cécilia Berder, terminent avec cinq victoires et une défaite. Elles se classent respectivement 12e et 13e, ce qui leur permet d’être exemptée du T64. Pour Caroline Queroli et Charlotte Lembach, il faut compter deux défaites pour quatre victoires. Un résultat qui leur fait prendre la 21e et 25e place.

Le tableau de 64 offre son lot de surprise comme l’élimination d’Egorian (RUS), championne olympique en titre. Pour les deux Françaises, il se passe sans encombre. Lembach s’impose contre Ciaraglia (ITA) 15-11. Queroli quant à elle l’emporte 15-7 contre Kose (TUR). 

En T32, la France subit ses premières pertes. Caroline Queroli, opposée à sa compatriote Manon Brunet, est éliminée sur le score de 15-13. Pour Cécilia Berder, impossible de se défaire de la Grecque Georgiadou. Elle perd 15-9 et s’arrête en T32. Après ces deux pertes, Charlotte Lembach assure en battant l’Espagnole Perez Cuenca (15-7). 

Arrive alors le tableau de 16. Les affiches sont lléchantes : Manon affronte Pascu (ROU), auteure d’une compétition sans accroc jusque là. L’Orléanaise se fait une belle frayeur, mais finit par s’imposer sur la plus petite des marges. Pour atteindre les quarts, Charlotte doit se défaire de la jeune mais non moins impressionnante Pusztai (HUN). Ce qu’elle fait avec brio sur le score de 15 à 9.

Deux Françaises sont donc encore présentes en quart. Lembach affronte alors la grande Sofia Velikaya (RUS), vice-championne olympique par deux fois et numéro 1 mondiale. La Strasbourgeoise n’arrive pas à imposer son jeu et subit les coups de son adversaire. Elle est stoppée par la Russe 15-4. Manon, elle, continue sa route en vengeant au passage Cécilia. Elle élimine rapidement Georgiadou 15-6 et s’assure une première médaille individuelle en Championnat.

Lors de la demi-finale, Manon Brunet s’impose comme une vraie lionne face à Velikaya. Le score à la pause (8-3) laisse espérer une très belle victoire. Et même si Velikaya rassemble ses efforts, elle ne remontera jamais sur la tricolore qui s’impose 15-11. 

Entrée en finale par la grande porte, Manon y retrouve une adversaire qu’elle connaît très bien : Olga Kharlan. C’est cette même Ukrainienne qui l’a privée d’une médaille lors des Jeux Olympiques de Rio. Rapidement menée, l’Orléanaise ne lâche rien. Mais les quelques touches d’avance laissées à son adversaire en première partie auront raison de Manon qui s’incline 15-12. 

Manon est enfin récompensée par une médaille individuelle lors d’un grand Championnat, elle qui brille au plus haut niveau depuis quelques années maintenant !

Résultats : 

  • 1 - Olga Kharlan (UKR)
  • 2 - Manon Brunet
  • 3 - Anna Marton (HUN) et Sofia Velikaya (RUS)
  • 8 - Charlotte Lembach
  • 21 - Cécilia Berder
  • 25 - Caroline Queroli

Déjà deux médailles pour la délégation française après cette journée de compétition. Place demain au fleuret dames et à l'épée hommes où Yannick Borel, triple tenant du titre, se voudra conquérant, de même qu'Ysaora Thibus, vice-championne du monde en titre. 

Pour suivre les Français :


AUG_7724.jpg

JA

Compétitions en Europe, Haut niveau, Jeux Olympiques 1507 lectures