S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions Europe

Ysaora Thibus en bronze !

18/06/2019 Imprimer

C’est désormais au tour des fleurettistes dames et des épéistes hommes de fouler les pistes des Championnats d’Europe 2019.

Ysaora Thibus renoue avec le bronze

65043592_2311048518942979_1851209506772484096_o (1).jpg

Pour les Françaises, la phase de poule n’a pas été de tout repos. Pauline Ranvier assure cette première étape en s’offrant six victoires synonymes d’une très belle seconde place à la sortie des poules. Pour Anita Blaze et Solène Butruille, il faut compter deux défaites pour trois victoires. Elles se classent respectivement 19e et 21e. Ysaora Thibus débute la compétition difficilement. Après l’abandon de la Grecque Kontochristopoulou, la Française termine avec seulement deux victoires pour 3 défaites. Elle occupe alors une timide 34e place. 

Solène Butruille et Ysaora Thibus devront donc tirer le tableau de 64 pour rejoindre Anita et Pauline sur le tour suivant. Pour Solène, ce premier assaut est compliqué. Opposée à la Néerlandaise Rentier, la jeune championne d’Europe U23 se démène. Elle finit par s’imposer pour une unique touche (15-14). Ysaora quant à elle ne fait qu’une bouchée de l’Autrichienne Brugger (15-7). 

La Guadeloupéenne doit alors affronter sa compatriote Ranvier en tableau de 32. Le match est disputé, mais c’est finalement Ysaora Thibus qui prend l’avantage. Elle l’emporte 15-13. Anita Blaze est opposée à la locale Ebert, numéro 7 mondiale. La tricolore subit les assauts de son adversaire et s’incline 15-9. La jeune Butruille affronte l’Ukrainienne Taranenko. Là encore, l’assaut est disputé mais la Française fait preuve de volonté. Elle accroche la victoire 15-13 et rejoint Thibus en tableau de 16.

Pour ce tour, Solène est opposée à la légende Di Francisca (ITA), championne olympique en 2012 en individuel et par équipe. La Française se débrouille très bien en première partie, menant l’assaut jusque 11-7. Mais l’expérience de l’Italienne finit par faire la différence. Di Francesca remonte et finit par s’imposer 15-12 lors d’une magnifique bataille. 

Pour la pensionnaire du BLR92 le tableau de 16 se déroule bien. Elle s’impose logiquement contre l’Allemande Hampel (15-10), et atteint les quarts de finale.

En quart de finale, Ysaora Thibus retrouve Korobeynikova (RUS), 15e au classement mondial. Les touches sont disputées, mais la pointe de la Française est plus précise. Elle peut exulter : Ysaora renoue avec le podium européen et s’assure une nouvelle médaille. Mais en quel métal sera-t-elle ?

La demi-finale l’oppose à Di Francisca. La Française entre joliment dans sa demie, en rendant tous les coups à l’Italienne. Le match est très disputé, tant les tireuses veulent cette finale. Mais à la fin, Di Francisca porte les deux touches gagnantes. Ysaora Thibus termine sur la troisième marche du podium, aux côtés de sa partenaire de club Alice Volpi (ITA).

La Française ajoute à son palmarès une très belle médaille de bronze européenne, qui clôture une journée riche en émotions. De bon augure pour la compétition par équipe, et les prochains Championnats du Monde !

 

Résultats :  

1 - Elisa Di Francisca (ITA)

2 - Inna Deriglazova (RUS)

3 - Ysaora Thibus et Alice Volpi (ITA)

16 - Solène Butruille

17 - Pauline Ranvier

23 - Anita Blaze

 

La difficile journée des épéistes 

64477653_2310694595645038_5116472820351631360_o (1).jpg

La journée a pourtant bien commencé pour l’équipe de France. Concédant tous une défaite en poule, les tricolores occupent le haut du classement provisoire. Yannick Borel occupe la 6e place, devant Alexandre Bardenet 8e, Romain Cannone 9e et Ronan Gustin 11e. Ce joli tir groupé leur permet d’être tous exemptés du tableau de 128. 

En tableau de 64, l’équipe de France essuie sa première perte. Le tireur de Colmar, Romain Cannone, est stoppé par l’Espagnol Bargues sur le score de 15 à 10. Pour Yannick Borel et Alexandre Bardenet, les touches ne sont pas simples. Mais tous les deux réussissent à se défaire de leur adversaire et atteignent le tableau de 32. Ronan Gustin les rejoint également, mais après une très grosse frayeur contre Tulen (NED). Il s’impose 15-14 et finit par obtenir son ticket pour le T32.

Et quel tableau de 32 ! Ronan Gustin se retrouve face au numéro 3 mondial, Nikishin (UKR). Un gros morceau dont le tricolore n’arrive pas à se défaire. Mené dès le début, Gustin ne réussit pas à remonter. Il finit battu sur le score de 14-11. 

Alexandre Bardenet affronte quand à lui Garozzo (ITA), un adversaire surprenant et capable du meilleur. C’est d’ailleurs ce que l’Italien prouve lors de ce match. Le Français n’arrive pas remonter sur le transalpin et s’incline 15-10. Mais le tricolore n’a pas pu défendre pleinement ses chances, victime d’une blessure à la cuisse. Alexandre Bardenet devra d’ailleurs céder sa place à Alex Fava lors de l’épreuve par équipe. 

Yannick Borel est opposé au Hongrois Siklosi. Le Français domine toute la rencontre et finit par s’imposer 15-10.

Pour défendre ses trois titres européens consécutifs, le géant tricolore affronte Nikishin. Chaque touche est très disputée, les adversaires se rendant chaque coup. Mené 13-10, Borel remonte à un touche de l’Italien (14-13). Mais sur la dernière touche, les deux lampes s’allument. Point pour les deux tireurs. L’Ukrainien obtient son ticket pour les quarts, laissant le numéro 1 mondial sur la touche.

Les Français ont déjà les yeux rivés sur l’épreuve par équipe de vendredi, avec Alex Fava à leurs côtés.

 

Résultats :

1 - Yuval Shalom Freilich (ISR)

2 - Andrea Santarelli (ITA)

3 - Enrico Garozzo (ITA) et Jiri Beran (CZE)

10 - Yannick Borel

20 - Alexandre Bardenet

22 - Ronan Gustin

34 - Romain Cannone

JA

Compétitions en Europe, Haut niveau, Jeux Olympiques 961 lectures