S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions France

La ville d'Antony organise les Championnats de France séniors au fleuret

28/06/2013 Imprimer

En octobre 2011, le club d’Antony sports escrime inaugurait sa nouvelle salle d’armes située dans le complexe sportif Eric Tabarly.C’est un véritable monstre qui fut construit pour accueillir aussi bien les licenciés du club que des compétitions nationales ou des championnats de France. Avec 28 pistes disponibles, il s’agit de l’une des plus grandes salles d’armes de France. Avec au sein du complexe un autre gymnase, c’est le lieu parfait pour voir des escrimeurs partager leur passion pour ce sport et pour la compétition. En ce week-end du 1 et 2 juin, la compétition prendra sans doute le pas sur la simple passion, puisqu’à la fin de ce week-end ce sont 36 médailles qui seront distribuées dans la salle d’armes d’Antony avec à la clef pour certain, le tant convoité titre de champion de France seniors.

Le club d’Antony Sports escrime n’est pas novice dans l’organisation de grosses compétitions. Chaque année, durant le mois de janvier, la salle d’armes ouvre ses portes le temps d’un week-end pour accueillir l’OPEN d’Antony. Réservé au fleuret féminin jusqu’en 2012, l’édition 2013 a accueilli le fleuret hommes en plus du fleuret dames. « Nous avons l’habitude d’organiser de gros éventements. Chaque année nous organisons l’Open d’Antony avec des tireurs de très haut niveau comme la vice-championne olympique de Londres, l’italienne Erigo. Aux vues de notre bonne capacité d’organisation, nous avons décidé cette année d’ouvrir la compétition aux garçons. Cela représente plus de 300 tireurs » témoigne Mathilde Révol, journaliste chargée de la communication des championnats de France d’Antony.

La salle d’armes d’Antony dispose aussi d’une autre particularité. En effet, elle a été volontairement construite par la mairie dans un quartier en pleine restructuration. Il s’agit d’un quartier où les classes sociales ne sont pas forcément les plus aisées. L’escrime est habituellement définit par le plus grand nombre comme un sport réservé aux classes sociales aisées. Le lieu de cette salle a donc pour but de populariser l’escrime. La politique de la ville d’Antony est de favoriser l’intégration de jeunes issus des quartiers pour leur faire découvrir la pratique de l’escrime. Une subvention spécifique est attribuée au club pour leur proposer des conditions d’adhésion privilégiées. « Les enfants sont invités à venir tout au long de l’année. Organiser les championnats de France en plein cœur d’un tel quartier, c’est aussi leur offrir du beau spectacle et leur donner accès à des championnats de France ». L’intérêt de ces championnats de France est donc pour la mairie d’Antony et pour la fédération française d’escrime de populariser notre sport.

Lorsqu’il est demandé à Mathilde Révol qu’elles ont été les difficultés rencontrées pour l’organisation de cet événement, sa réponse nous montre que le club contrôle la situation et qu’il ne s’agit que de difficultés inhérentes à chaque organisations : « beaucoup de bénévoles à trouver, cela implique aussi de trouver beaucoup de petits métiers pour assurer les navettes, trouver des partenariats avec les hôtels, s’assurer que le nombre d’arbitres soit suffisant etc. Notre objectif est aussi d’éviter aux tireurs du stress en rapport avec l’organisation. Ils ont déjà assez de stress comme ça ». Enfin, lorsqu’on lui demande si l’OPEN d’Antony de 2013 avec filles et garçons était un test au vue de la forte similitude avec les championnats de France, la journaliste répond : « Chaque compétition a des particularités qui lui sont propre. Un championnat de France, ce n’est pas pareil qu’un circuit national. Nous n’avons pas vécu le circuit national comme un test, c’est complémentaire. La fédération a vu que le circuit se passait bien, que ça attirait du monde. C’est une vraie reconnaissance d’avoir obtenue la confiance de la fédération sur l’organisation d’un Championnat de France. Cela vient récompenser un club très dynamique avec beaucoup de licenciés ». Mathilde Révol a aussi mis en avant la Mairie d’Antony : «  Sans l’aide de la Mairie, cela ne pourrait pas marcher aussi bien »

Retrouvez toutes les infos du club sur http://antony-sports-escrime.com/

La dernière information sur ces championnats de France, c’est le tournage à cette occasion du 120ème Mag de l’escrime qui sera diffusé dès le lundi 3 juin sur sport +. Ce 120ème Mag de l’escrime durera 26minutes qui seront en grande partie réservées à la retransmission des deux finales «  individuels hommes et femmes nationale 1 » et d’un résumé de la compétition. Le reste du Mag sera consacré à quelques interviews, à des petits plateaux et à quelques sujets en coulisses. Le journaliste responsable du projet, Fabrice Marinoni espère qu’une communication sera faite par Canal + ou encore le journal l’Equipe autour du 120ème Mag de l’escrime.

Retrouvez le Mag de l’escrime sur http://www.escrime-tv.fr/

 

Pièces jointes de l'article

Compétitions en France 2492 lectures