S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions France

Manon Brunet confirme, Vincent Anstett prend sa revanche

03/06/2019 Imprimer

Place ce dimanche à l'épreuve individuelle des championnats de France de sabre. Et on a retrouvé sur le podium des visages déjà bien connus ...

61582578_2585584315021141_6563724100131356672_o.jpg

N1, dames : Manon Brunet confirme

En N1, 4 tireuses habituées à affronter ensemble leurs adversaires lors des épreuves par équipes internationales se sont ici rencontrées dans le carré final de l’épreuve individuelle de ces championnats de France. Manon Brunet, du club d’Orléans, a triomphé de l’épreuve en réussissant à imposer son rythme toute la journée.

Vainqueur la veille de l’épreuve par équipes et championne de France en titre, c’est une Manon Brunet en grande forme qui est venue à bout de Alizée Jammes (Charenton), d’Amandine Chapuis (Paris USM), de Charleine Taillandier (Paris USM) puis de ses coéquipières championnes du monde Charlotte Lembach (Strasbourg) en demi-finale puis Cécilia Berder, Orléanaise également. Ce duel a permis au club d’obtenir les deux plus belles médailles et d’asseoir son statut de meilleur club français au sabre dames.

Cécilia Berder, médaillée de bronze l’an passé et avec un parcours sans faute jusqu’en finale a dû pour cela priver certaines de ses camarades des circuits internationaux de podium (Malina Vongasvady éliminée en quarts) ou de titre (Margaux Rifkiss vice-championne de France l’an passé, en demi-finale) mais a dû aussi éteindre les espoirs de certaines collègues de club (Coline Suzanne dès le premier tour).

Classement :

  1. Manon Brunet – Orléans
  2. Cécilia Berder – Orléans
  3. Charlotte Lembach - Strasbourg et Margaux Rifkiss – Maisons-Alfort

 61776959_1101069676742840_347330586433552384_n.jpg

N1, hommes : la revanche de Vincent Anstett

Chez les hommes, la finale a des airs de déjà-vu. Mais il s’agit finalement d’une revanche de Vincent Anstett (Soufflelweyersheim) privé de titre l’an passé par Boladé Apithy (Club d'Escrime Dijonnais), champion de France 2018. Le dauphin devient cette fois roi de France !

Dans le carré final, pas de surprise. Les 4 tireurs en lice sont ceux habituellement alignés lors des compétitions internationales par équipe. Nous retrouvions donc Vincent Anstett et Tom Seitz, champions de France par équipe la veille, Maxence Lambert, médaillé de bronze l’an passé et finaliste malheureux de l’épreuve par équipes la veille, et Apithy Boladé, champion de France en titre. Restait à savoir lequel des 4 Mousquetaires aura su tirer son épingle du jeu.

Tom Seitz, licencié du club de Souffel, avait échoué au pied du podium l’an passé. Insatisfait de cette 5ème place, il a réussi, avec force et détermination à s’offrir une place sur la boîte. Il devra cependant son malheur à son coéquipier, Vincent Anstett, qui après une lutte féroce, l’a finalement privé de finale (15-13 en demi-finale). Maxence Lambert ne fera pas mieux que l’an dernier et s’offrira le même métal, une belle médaille de bronze récompensant le beau parcours de la journée : l’élimination plus tôt dans la journée de Sébastien Patrice (Orléans) et de son coéquipier Fabien Ballorca (Tarbes).

Boladé Apithy, quant à lui, rêve du doublé. Fort de sa victoire au Grand Prix de Moscou il y a peu, il sait que les capacités sont là. Et le résultat parle pour lui avec des victoires contre Maxime Pianfetti (Tarbes), Nael Canali (Maisons Alfort), Tristan Laurence (Clamart) et Maxence Lambert (Tarbes). Seul Vincent Anstett sera à même d’arrêter la machine en finale.

Edouard Barloy (Roubaix), bronzé l’an dernier, termine 9ème.

Classement :

  1. Vincent Anstett (Souffleweyersheim)
  2. Boladé Apithy (Dijon)
  3. Maxence Lambert (Tarbes) et Tom Seitz (Soufflelweyesheim)

N2, dames : la révélation, Lorina Essomba

Chez les femmes, en N2, c’est au mental que Lorina Essomba, qui concourait en N3 l’an dernier est parvenue à s’adjuger l’or. Celle qui a remporté il y a 10 jours les championnats de France N1 des moins de 20 ans confirme son talent. En effet, la Gémenosienne a enchaîné les matchs à suspens (3 assauts gagnés à 15-14) jusqu’en finale où elle rencontre Ornella Vuletic (Faches). Sans trembler, elle porte l’estocade pour remporter le titre (15-10). Elle succède ainsi à sa coéquipière Anne Poupinet qui a cette année concouru en N1. Après avoir été vice-championne de France N3 l’an passé, elle prouve que ce changement de division est une nouvelle réussite et qu’elle aime relever les défis.

Les Parisiennes Laure Delage et Coline Gleizal, demi-finalistes malheureuses doivent se contenter d’une belle médaille de bronze.
Gémenos conserve ainsi son titre de Champion de France en individuel en N2.

Classement :

  1. Lorina ESSOMBA - GEMENOS
  2. Ornella VULETIC - FACHES
  3. Laure DELAGE et Coline GLEIZAL - PARIS RCF

N2, hommes : la folle journée de Pierre Piccioli

Chez les hommes, c’est Pierre Piccioli qui devient champion de France N2. Le licencié de Montceau a eu fort à faire pour s’imposer au terme de cette journée. 27ème en début de journée, il élimine dès le premier tour le Palois Samuel Jarry 6ème, vice-champion de France en titre. Fort de ce succès, il a su se hisser jusqu’en finale. Grâce à une bonne maîtrise de lui, il s’impose sur le fil en demi-finale contre Baptiste Cros (Orléans). Enfin, c’est après un ultime assaut contre Duncan Glenadel (Tarbes) qu’il s’offre le titre.

A noter la belle performance en quarts de finale de Thomas Leveque, qui malgré son statut d’outsider, 25ème en début de compétition a puisé dans ses ressources pour éliminer Nathan Demeester-Bernamond, tête de série numéro 1 du club de Clamart (15-9)

Le vainqueur de l’édition passée, Paco Boureau de Pau ne défendait pas son titre cette année. Bastien Clogenson de Gisors, médaillé de bronze l’an passé tout comme Paul Lengereau terminent respectivement 32 et 24ème.

Classement :

  1. Pierre PICCIOLI - MONTCEAU ES
  2. Duncan GLENADEL - TARBES ATE        
  3. Baptiste CROS - ORLEANS CE et Thomas LEVEQUE - DIJON CE

N3, hommes : la puissance de Gémenos

En N3, Gémenos fait le plein. Le club Provençal place 3 tireurs sur le podium.

Le Gisorsien Emeric Royer, 25ème, parvient à se hisser jusque dans le carré final puis en finale lors de laquelle il rencontre Arthur Vincent. Ce dernier venge son coéquipier Jérémy Sanvoisin éliminé en demi-finale et propulse ainsi son club sur la plus haute marche du podium.

Parmi les médaillés de l’an passé, Seul Thybaut Espinas (Crest Livron), médaillé de bronze l’an dernier concourrait pour le titre. Cédric Rouger du club de Vincennes, Champion de France l’an passé n’était en effet pas candidat à sa propre succession.

Jérémy Sanvoisin et Pierre Klein sont parvenus à reprendre le dessus suite à leur 7ème place de la veille et offrent ainsi à leur club l’occasion de briller à trois reprises sur le podium.

  1. Arthur VINCENT – GEMENOS
  2. Emeric ROYER - GISORS
  3. Jérémy SANVOISIN et Pierre Klein GEMENOS

N3, dames : Louise Klein, reine de la N3

En N3, enfin, c’est Louise Klein qui s’illustre. Après un sans-faute en poules (seulement 3 touches reçues contre 25 données), elle se place tête de série n°1 du tableau. Aucun accident de parcours, pour la Gémenoise qui continue sur sa lancée. Irréprochable et appliquée, elle survole la compétition et n’encaissera jamais plus de 9 touches dans un assaut.

Pauline Rathier, son adversaire en finale a eu un parcours similaire à Louise Klein puisqu’après 4 victoires en poules, elle était deuxième au tableau intermédiaire. C’est donc un match à armes égales qui a eu lieu en finale. Sans démériter, la Parisienne a toutefois dû concéder sa première défaite de la compétition et s’offre le titre de vice-championne de France. 

Sophie Mauran (Auzeville) et Jessica de Morais (Joué les Tours) complètent ce podium. Bonnie Dauzat du club de Bourges et médaillée de bronze l’an dernier, termine 7ème.

Classement :

  1. Louise Klein - Gémenos
  2. Pauline Rathier – Paris USM
  3. Sophie Mauran – Auzeville et Jessica De Morais (Joué les Tours)

 

Compétitions en France, Vie du club, Sabre 1028 lectures