S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitions France

Orléans et l’Alsace se partagent la N1, Pau brille en N2 et N3

02/06/2019 Imprimer

Nouveau week-end, nouvelle compétition. Ces 1er et 2 juin, l’élite du sabre français était à Bourges pour les Championnats de France.

Ce samedi, c’est par équipes que la compétition a commencé. Et cette fois il fallait compter sur Pau qui s’est invité sur 4 des 5 podiums possibles.

En N1, le club de Soufflelweyersheim remettait son titre en jeu pour les hommes et Orléans pour les femmes.

Souffelweyersheim représenté par Vincent Anstett, Tom Seitz, François Régent et l’Italien Enrico Berrè l'an dernier avait brillé lors de l’édition passée à Charleville-Mézières tandis que chez les femmes, le club orléanais était incarné par Manon Brunet, Cécilia Berder, Laura Reguigne et Margaux Gimalac.

 62182982_2258383250863984_8277125732920983552_n.jpg

N1, dames : et à la fin c’est toujours Orléans qui gagne !

Orléans, tête de série n°1, s’est vue dispensé de quarts de finale.

En quarts de finale donc, les Strasbourgeoises numéro 2 au classement et vice-championne de France 2018, Sarah Noutcha, Charlotte Lembach championne du monde par équipes, revenue il y a peu de blessure et qui a retrouvé il y a 3 semaines le chemin des podiums internationaux, Méline Zwingelstein et Sara Balzer (présente malgré sa blessure à la jambe) se sont imposées sur les Gémenosiennes, 45 -26 et se sont donc offertes une place pour le carré final

Dans le même temps, les Gisorsiennes ont créé la surprise en battant les Roubaisiennes, tête de série n°3 menées par Saoussen Boudiaf, sur le fil 45-42.

Enfin Margaux Rifkiss, vice championne de France l’an dernier, et ses coéquipières de Maisons-Alfort (médaillées de bronze l’an passé) se sont imposées sur les Parisiennes du club PARIS USM.

En demi-finale, les Orléanaises avec une équipe similaire à celle victorieuse l’an passé et composée des championnes du monde Manon Brunet et Cécilia Berder, de Margaux Gimalac et Laura Reguigne jeune retraitée des pistes internationales, se défont des Maisonnaises pendant que Strasbourg (46-36) s’assure d’une médaille en battant Gisors (45-34).

L’équipe normande s’invite sur le podium au détriment du club val-de-marnais (45-40 lors de la petite finale).

La finale a comme un air de déjà-vu et à Orléans, on ne change pas une recette qui marche. Orléans, une fois de plus confirme son statut de numéro 1 en battant les Alsaciennes 45-38.

Classement :

  1. Orléans
  2. Strasbourg
  3. Gisors

 

N1, hommes : Souffel règne toujours en maître !

61681350_2258383340863975_838236599517970432_n.jpg 

Les clubs de Clamart, Joué les Tours, Tarbes, Dijon et Soufflel étaient exemptés de premier tour au regard de leurs rangs.

Les quarts de finale privent les médaillés de bronze et d’argent de l'édition précédente, respectivement Joué les Tours et Dijon, de tout espoir de revanche. Joué les Tours, 3ème l’an passé et équipe d’Edern Annic est battu par l’équipe paloise qui compte dans ses rangs pour l’occasion l’Italien Alberto Pellegrini.

Souffel Escrime, équipe composée de Vincent Anstett, Tom Seitz, François Regent et Ricardo Nuccio, tenants du titre ont évincé lors de leur premier tour leur dauphin de l’an dernier dès les quarts de finale privant ainsi Boladé Apithy, champion de France en individuel 2018, et ses coéquipiers dijonnais de podium. Ils se sont ensuite défaits de Clamart.

Clamart, tête de série n°1 tient son rang jusqu’en demi-finale où les Alsaciens viennent mettre fin à tout espoir de victoire des franciliens.

Enfin, Tarbes, qui pour l’occasion a gonflé ses rangs avec pas moins de 5 tireurs alignés et qui sont tous des habitués des circuits internationaux (Fabien Ballorca, Baptiste Dubarry, Maxence Lambert, Charles Colleau et Maxime Pianfetti). Effet garanti pour la solide équipe tarbaise puisqu’elle se défait sans mal de Roubaix, club d’Edouard Barloy, 3ème en individuel l’an passé (45-29) puis de Pau en demi-finale (45-32).

Pau s’adjuge toutefois le bronze face à Clamart lors de la petite finale.

La finale opposa donc le vice-champion de France individuel, Vincent Anstett pour Souffel et le médaillé de bronze Maxence Lambert pour Tarbes. La machine alsacienne est une fois encore enclenchée et c’est sur le score de 45-34 qu’elle prive les sudistes du titre.

Classement :

  1. Souffel
  2. Tarbes
  3. Pau

 

N2, dames : Paris brille chez les dames

En N2, côté sabreuses, le club de Paris RCF s’impose de peu en finale contre Pau sur le score de 45-42. Les Parisiennes Léa-Mélissa Moutoussamy, Pauline Conscience, Louise Barbier et Kelly Lusinier s’étaient défaites de Gémenos et Clamart plus tôt dans la compétition.

A noter, la défaite surprise du club de Meylan mené par Malina Vongsavady et classé initialement 2ème, en quarts contre les Paloises . Le club de Gémenos qui avait remporté la compétition l’an passé termine 6ème cette année.

Classement :

  1. Paris
  2. Pau
  3. Charenton

 

N2, hommes : les Patrice, ensemble pour gagner !

Chez les hommes, Jean-Philippe et Sébastien Patrice n’étaient cette fois-ci plus rivaux sur la piste. Ceux qui s’étaient affrontés l’an passé en finale de l’épreuve par équipe sous les couleurs de Tarbes et de Gémenos étaient cette fois unis sous les couleurs d’Orléans. Association gagnante puisque, accompagnés de Tanguy Desmons et Pierre Dequenne, ils sont devenus les nouveaux champions de France après avoir éliminé tour à tour Orléans, Maisons-Alfort et Pau.

Ils ont en effet battu les Palois en finale. Classé 3ème, ces derniers avaient éliminé plus tôt Clamart et Gisors, tête de série numéro 2.

Club différent mais même réussite donc pour Jean-Philippe Patrice qui reste champion de France par équipes.

Classement :

  1. Orléans
  2. Pau
  3. Maisons-Alfort

 

N3, hommes : les Palois, rois de la N3

Chez les hommes de N3, Clamart perd sa couronne. Champion de France l’an passé, le club chute au premier tour contre Montceau.

L’équipe de Montceau classée 16ème a fait sensation en éliminant Meylan, numéro 1, puis Roubaix pour finir par s’incliner contre Pau en demi-finale. Consolation qui vient saluer la belle performance : le club s’adjuge le bronze contre Orléans après un âpre combat lors de la petite finale (45-42)

Pierre Vincent Bravi, Mario Alberto Palacios Murillo, Quentin Vincenzotto et Cédric Le Petit, 12ème en début de tableau, ont survolé la compétition en battant Chatou (45-22), Paris RCF (45-25), Paris USM (45-35), Montceau (45-35). Petite frayeur lors de la finale, puisque c’est bien d’une touche que les Palois triomphent face à Paris RCF.

Classement :

  1. Pau
  2. Paris RCF
  3. Montceau

 

Compétitions en France, Vie du club, Sabre 1255 lectures