S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions

Gérer la pression en compétition

15/02/2011 Imprimer


livre

« Chaque fois que je suis sous pression, c’est la contre performance»

« Je suis meilleur à l’entrainement, en compétition je suis trop tendu! »

 

Et vous, subissez-vous la pression ?

Cochez la ou les cases qui vous concernent

 

- Au tout début de la compétition, j’ai souvent des manifestations physiques de type :

respiration courte, cœur qui bat trop vite ou jambes qui tremblent

- Avant de commencer une compétition, j’ai le sentiment d’avoir déjà perdu une partie de

mon énergie en excitation ou cogitations

- Dès qu’il y a trop d’enjeu, je perds une partie de mes moyens

- Je suis trop impulsif

- Dans les temps-mort, j’ai souvent des pensées parasites voire négatives

 

Un seul de ces signes et il est déjà utile d’apprendre à se détendre !

 

Pression : la bonne dose !

Certains escrimeurs ont besoin de pression, d’autres pas ! A chacun son niveau qu’on appellera niveau optimal d’activation, c'est-à-dire  le juste tonus physique et mental qui convient pour déployer tout son potentiel le jour « J ».

 

Régler le curseur

 

Pression/Stress

 

-------------------------------------

Si je suis trop haut (contractions musculaires/agressivité/mauvaise

analyse/....

 

 

Techniques de détente

 

---------  Niveau Optimal -------------- Performance

 

-------------------------------------

Si je suis trop bas (pas dans le timing, pas de combativité, ...)  

 

On fait descendre le curseur avec les techniques physiques et mentales de détente.

 

Respirez pour vous détendre!

Si l’on est tendu, inquiet ou sous pression, une technique pour se détendre : la respiration ! La respiration accompagne nos émotions. Superficielle, haute, saccadée : je suis sous pression ! Ventrale, régulière : je suis détendu !

En maîtrisant sa respiration, en prenant ce point d'ancrage en lui, l’escrimeur retrouve la stabilité émotionnelle nécessaire à la performance.

 

Il y a interaction entre la respiration, les muscles et l’émotion. Pour réduire une émotion,  retrouver un état de concentration, on peut donc se concentrer sur sa respiration et la réguler.

 

Technique :

Inspirez lentement par le nez en emplissant en premier votre ventre... Puis, votre poitrine.

Expirez lentement, très lentement... Détendez votre visage,  relâchez bien vos épaules...Faites cet exercice 5 fois tranquillement, puis appréciez la sensation de détente... Reprenez une respiration naturelle...

 

Marylène Pia


Auteur de « Gérer la pression en compétition »( Ed.Amphora 2010)

 

Prochain article : Quel est votre profil de compétiteur ? Impulsif, Zen ou anxieux ? Les pistes de progression.

 




10977 lectures