S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitons Monde

Coraline Vitalis en bronze !

11/03/2019 Imprimer

L'épéiste du Levallois Escrime Club monte sur la troisième marche du podium lors du Grand Prix de Budapest.

AUG_4198.jpg

Le début de la compétition avait pourtant été compliqué pour notre Française. Une poule en demi-teinte (3 victoires/3 défaites) l'oblige à passer par trois tours de tableau préliminaire vendredi. Après une longue journée, Coraline Vitalis réussit toutefois à se qualifier pour le tableau principal du dimanche. 
La Guadeloupéenne débute parfaitement ce tableau principal en sortant en tableau de 64 la numéro 1 mondial et championne du monde en titre, l'Italienne Mara Navarria : "C’était un match très difficile mais je n’ai pas douté". Une victoire serrée (15/13) mais qui lui permet de faire le plein de confiance et de passer ensuite sans encombre en T32 (victoire 15/3 contre la Russe Shutova) puis en T16 (victoire 15/6 contre la Coréenne Lee).
En quart de finale, Coraline est opposée à la Suissesse Pauline Brunner. Une rencontre compliquée où notre Française est même menée 14/13 avant de finalement s'imposer 15/14 et de gagner sa place sur le podium : "Je suis menée 14-13 après avoir mené tout le match, mais je n’ai pas lâché".
En demi-finale, l'épéiste est opposée à la Coréenne Kang, numéro 3 mondiale et tireuse d'expérience. Coraline Vitalis mène 12-9 avant de finalement s'incliner 15/13. Son parcours s'arrête là mais elle repart malgré tout de Budapest avec une très belle médaille de bronze, même si "j'aurais aimé faire mieux"

Du côté des autres Françaises, Auriane Mallo tire son épingle du jeu et termine 13e de la compétition, ne s'inclinant qu'en T16 face à la future vainqueur de l'épreuve, la Roumaine Ana Maria Popescu. 
Chez les hommes, la meilleure performance est à mettre au crédit de Yannick Borel, 9e et défait par le Japonais Minobe, vainqueur hier. Une compétition qui met fin à la série d'invincibilité de notre champion du monde qui restait invaincu depuis le Grand Prix de Cali en mai 2018. 

Compétitions dans le monde, Haut niveau, Epée 669 lectures