S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Compétitions > Compétitons Monde

Les épéistes sacrés champions du monde

22/07/2019 Imprimer

Dans une finale pleine de suspens, les épéistes se sont offert le titre de champions du monde. Après leur titre de 2017, les voilà une nouvelle fois sacrés. 

SFA_4956 copia.jpg

L’équipe d’épée sur le toit du monde

Après une phase de qualification rudement bien menée, nos épéistes débutent leur deuxième journée avec la même rage de vaincre. Face à la Corée, pourtant favorite au classement FIE, nos tricolores se déchaînent. Les trois tireurs montrent un jeu très offensif et aucune chance n’est laissée aux coéquipiers du champion olympique Sangyoung Park. Les bleus se qualifient 45-28 pour la demie et impressionnent.

Ils y retrouvent la sélection suisse, menée par Heinzer et tenante du titre. Les deux équipes se sont rencontrées pour la dernière fois en mai, lors du Challenge SNCF Réseau et la Suisse s'était alors imposée. Mais là encore, nos Français sont impériaux et rendent la chose impossible pour leurs adversaires. Tous les points sont disputés et nos épéistes les empêchent de développer leur jeu. 45-27, une victoire sans appel pour s’assurer minimum la médaille d’argent.

Mais nos épéistes ne participent pas à cette épreuve pour l’argent. L’or les appelle. Et ils répondent présents.

Face à l’Ukraine, le match est bien plus accroché que lors des tours précédents. Les Ukrainiens prennent même la tête lors du troisième rlais, et mènent de trois touches après le sixième relais. Mais lors des dernières rotations, les Français sont sérieux. Après deux relais négatifs, Daniel Jérent égalise et passe le flambeau à Borel sur le score de 35-35. Notre géant réalise alors une fin de match impressionnante. Ne concédant que deux touches, le Guadeloupéen offre le titre mondial à son équipe, 45-37. Les épéistes sont champions du monde ! Félicitations à Yannick Borel, Daniel Jérent, Ronan Gustin et Alexandre Bardenet pour cette incroyable journée.

Avec ce titre, l'épée française remporte son vingtième sacre mondial par équipe. Ces vingt dernières années, les Français auront remportés quatorze des derniers titres mondiaux mis en jeu (championnats du monde et Jeux Olympiques confondus). Impressionnant !

Au-delà d’une excellente prestation collective, les Français marquent surtout des points très importants pour la qualification olympique. 

67173186_2370127709701726_2515788251957035008_o.jpg

Les fleurettistes quatrième

La compétition commence avec un quart compliqué contre la Pologne. Si les filles prennent l’avantage en début de rencontre, les Polonaises ne s’avouent pas vaincues. Hargneuses, elles recollent au score. D’autant plus qu’Anita Blaze sort sur blessure lors du septième relais. Mais notre vice-championne du monde, Pauline Ranvier, redonne l’avantage dans le 8e relais et permet à Ysaora Thibus de terminer plus sereine. Victoire 45-39, et direction les demies.

Elles y retrouvent l’Italie, équipe plus qu’homogène avec des tireuses de renommée mondiale. Nos Françaises s’accrochent tant bien que mal, mais finissent par céder, comme l’an passé. 45-37, elles devront défendre leur médaille de bronze acquise à Wuxi contre les Etats-Unis.

Le match pour la troisième place est très disputé. Difficile de se prononcer sur le nom de l'équipe gagnante tant les adversaires se rendent coups pour coups. Malheureusement, après un relais exceptionnel de Pauline Ranvier, les Bleues finissent tout de même par s’incliner. Kiefer finit par éteindre les rêves de médailles (45-43).

Mais en prenant la 4e place de cette compétition, les Françaises marquent de nombreux points, importants pour la qualification olympique.

67293132_2370127773035053_171133800837808128_o.jpg

Qualification des fleurettistes et des sabreuses pour les quarts

Nos équipes de fleuret homme et de sabre dame sont encore en lice pour décrocher le titre mondial.

Les fleurettistes, menés par Enzo Lefort récemment sacré champion du monde, ont déroulé contre la Slovaquie en tableau de 32 (45-23). Même schéma pour atteindre le quart face au Canada avec une victoire 45-32 à la clef.

Ils retrouveront mardi – dernier jour de compétition – la sélection allemande, menée par Peter Joppich.

Nos championnes du Monde 2018 ont aussi assuré leur qualification. Exemptées du 32, il leur suffisait de battre la Turquie pour se qualifier pour le deuxième jour. C’est chose faite et brillamment de surcroît. Après une victoire 45-24, les filles rejoignent l’Ukraine et la championne du Monde, Olga Kharlan, pour une place en demie-finale. Rendez-vous demain !

JA

Compétitions dans le monde, Haut niveau, Jeux Olympiques 2074 lectures