S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Vie du club > Créer / Gérer un club

Le développement durable

26/05/2011 Imprimer

L'implication de la Fédération

ffe


Avec l'incitation forte du m inistère vis-à-vis du monde associatif à s'engager dans cette stratégie, la fédération française d'escrime a entamé, avec l'agenda 21 en 2003, une réflexion sur le thème du sport durable et de son implication dans le secteur du développement durable.

Après une dotation du matériel de vidéo-conférence, un réel choix politique s'est imposer de lui-même pour participer également à préserver l'environnement et décliner des initiatives spécifiques à la discipline.

Tant dans le secteur de l'emploi, des nouvelles technologies que dans le développement de nouvelles pratiques, cet élément reste une préoccupation partagée.

Après les assises nationales du sport et du développement durable le 21 mai 2009, la FFE a souhaité s'impliquer dans une démarche durable en enclenchant le diagnostic « Bilan Carbone » de son nouveau siège social, des coupes du monde seniors accueillies en France et de la Fête des Jeunes mais également une sensibilisation très large sur cette préoccupation environnementale.

En s'appuyant sur l'Auto Diagnostic environnemental pour les Responsables d'Evènement (ADERE), la fédération souhaite impliquer l'ensemble de ses structures à participer à l'évaluation de leurs évènements.

Cette évaluation en ligne permet, à tout organisateur, de connaître le coût en émission de GES de son épreuve.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Les 6ième Assises de l'Escrime se dérouleront les 17 et 18 septembre à Lille. L'un des 5 thèmes abordés concernera le développement durable. Ce thème sera articulé autour des enjeux climatiques et énergétiques ainsi que sur le développement durable et le sport, cet atelier aura pour objectif de sensibiliser les acteurs de notre sport et de décliner une trame pour la prochaine olympiade.




L'évaluation diagnostic du matériel d'escrime réalisée par l'ADEME (source Altern-Consult) :


L'Agence du Développement et de la Maîtrise de l'Energie a réalisé, avec le concours Altern-Consult et l'équipe de F.KORFMANN, le diagnostic énergétique de nombreuses disciplines sportives dont l'escrime.
Ces données permettent de réaliser le bilan carbone du matériel dont dispose le club :

Concernant les armes (épée, fleuret, et sabre) : armes


Descriptif
Chaque arme a un poids différent avec un maximum de 500g pour le fleuret et le sabre, et de 770g
Pour l'épée. Les lames du fleuret, de l'épée et du sabre sont en acier (11).

Facteurs d'émission
Le facteur d'émission de l'acier à 50% recyclé (3) est de 585geC/kg, donnée du tableur (5) de la méthode Bilan Carbone™, affecté d'une incertitude de 10%.

Calcul du facteur d'émission
L'énergie et le transport depuis l'usine jusqu'aux clubs génèrent des émissions de GES.
Nous supposons que la part des émissions liées à la fabrication est équivalente à 10% de la totalité des émissions.
Nous y ajoutons le fret maritime entre le pays de fabrication (Asie) et le pays de distribution (Europe), ainsi que le transport routier du grossiste au détaillant.

Le facteur d'émission des armes
Le facteur d'émission du fleuret et du sabre est estimé à environ 430geC, et celui de l'épée de
600geC. Dans les deux cas, l'incertitude est de 30%.

 

Concernant l'habillement (veste, pantalon) : habillement


Descriptif
Le poids de chaque partie des vêtements de l'athlète varie notamment suivant le degré de résistance et le sexe de la personne. Par défaut, nous supposerons un minimum de 800N de résistance et une taille 48 pour un homme.
Nous avons alors un poids moyen (12) de 900g pour la veste et 740g pour le pantalon. Au vue de la grande variabilité du poids, nous supposons une incertitude de 30%. La composition standard est de 20% coton et 80% polyester avec une incertitude de 20%.

Facteurs d'émission
Les facteurs d'émission pour le coton (9) et pour le polyester (6) sont respectivement de 1.770geC/kg et de 1.040geC/kg avec une incertitude de 20% (ces facteurs d'émission prennent en compte la production de fibre et le tissage).

Calcul du facteur d'émission
L'énergie et le transport depuis l'usine jusqu'aux clubs génèrent des émissions de GES.
Nous supposons que la part des émissions liées à la fabrication est équivalente à 10% de la totalité des émissions.
Nous y ajoutons le fret maritime entre le pays de fabrication (les principaux pays exportateurs de coton et textile (10) sont la Chine et l'Inde) et le pays de distribution (Europe), ainsi que le transport routier du grossiste au détaillant.

Le facteur d'émission de l'habillement
Nous affectons un facteur d'émission d'environ 1.740geC pour le pantalon et 2.110geC pour la veste. L'incertitude est de 30%.

 

Concernant le fil conducteur : fil-conducteur


Descriptif
Le fil conducteur est en acier (13). Le diamètre peut-être de 1mm ou de 1.1mm. Pour 1.000m de câble, le poids du 1er est de 6.28kg et celui du 2nd de 7.50kg. L'incertitude est de 15%.

Facteurs d'émission
Le facteur d'émission de l'acier (5) est de 585geC/kg pour un acier à 50 % recyclé (3), affecté d'une incertitude de 10%.

Calcul du facteur d'émission
L'énergie et le transport depuis l'usine jusqu'aux clubs génèrent des émissions de GES.
Nous supposons que la part des émissions liées à la fabrication est équivalente à 10% de la totalité des émissions.
Nous y ajoutons le fret maritime entre le pays de fabrication (Asie) et le pays de distribution (Europe), ainsi que le transport routier du grossiste au détaillant.

Le facteur d'émission du fil conducteur
Nous affectons un facteur d'émission d'environ 5.3geC/m pour le fil conducteur de diamètre 1mm et 6.1geC/m pour le fil conducteur de diamètre 1.1mm. L'incertitude est de 15%.

 

Concernant le masque :

masque.jpg

 

Descriptif
Le masque se compose d'une grille en inox, et d'une couture en coton et polyester. Le poids ne doit pas excéder 2kg (12).

Facteurs d'émission
Les facteurs d'émission pour le coton (9) et pour le polyester (6) sont respectivement de 1.770geC/kg et de 1.040geC/kg avec une incertitude de 20% (ces facteurs d'émission prennent en compte la production de fibre et le tissage).
L'inox est un acier dans lequel on a ajouté d'autres éléments (chrome notamment).
Ce constat nous amène à supposer le même facteur d'émission à celui de l'acier, soit 585geC/kg d'un acier (5) à 50% recyclé (3), affecté d'une incertitude de 20%.

Calcul du facteur d'émission
L'énergie et le transport depuis l'usine jusqu'aux clubs génèrent des émissions de GES.
Nous supposons que la part des émissions liées à la fabrication est équivalente à 10% de la totalité des émissions.
Nous y ajoutons le fret maritime entre le pays de fabrication (les principaux pays exportateurs de coton et textile (10) sont la Chine et l'Inde) et le pays de distribution (Europe), ainsi que le transport routier du grossiste au détaillant.

Le facteur d'émission du masque
Nous obtenons un facteur d'émission d'environ 2,1kgeC avec une incertitude de 30%.


 

Stratégie Nationale de Développement Durable du Sport


Alors qu’augmente le niveau des connaissances et des préoccupations liées à l’avenir de l’hu-manité, le monde du sport prend lui aussi conscience de sa responsabilité face aux nouveaux enjeux écologiques, sociaux et économiques.

En quelques années, différents acteurs se sont attelés à la question. Leurs efforts ont ainsi donné naissance en 2003 à l’Agenda 21 du sport français, et en 2008, à la charte du sport pour un déve-loppement durable.

Le 27 juillet 2010 est adoptée la Stratégie Nationale du Développement Durable (SNDD). Le minis-tère des Sports ayant souhaité s’impliquer et proposer une déclinaison de cette stratégie pour le sport, son implication s’est portée sur l’organisation d#QUOTEune consultation couvrant l’ensemble des acteurs du sport et des partenaires concernés.

Au cours des mois d’octobre et novembre 2010, se sont tenues dix Assises interrégionales du sport et du développement durable, en métropole et en outre-mer. Les réflexions du terrain sont natu-rellement venues enrichir les travaux menés par le ministère avec ses partenaires naturels, tels que le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et d’autres acteurs porteurs d’une expertise précieuse pour le monde sportif.

La qualité et l’ampleur des échanges ont témoigné de l’intérêt d’une telle convergence. Elles ont permis d’enclencher la phase suivante essentielle de synthèse des préconisations (fin 2010) et de définition de priorités d’actions (printemps 2011). Ce travail partenarial extrêmement riche et fructueux a permis au Ministre des Sports de présenter officiellement la Stratégie Nationale Développement Durable du Sport le 3 mai 2011.

Consultez la Stratégie Nationale du Développement Durable du Sport.pdf

 


Des outils au service des clubs


Pour entamer une réelle démarche durable et partagée, des outils ont été élaborés notamment avec le concours de l'ADEME et l'expérience de fédérations sportives mobilisées autour de cette stratégie nationale. Le diagnostic « bilan carbone » a été la première étape pour évaluer les émissions des Gaz à Effets de Serre (GES) et pour décliner un plan d'actions concerté avec leurs pratiquants.

Retrouvez sur ces différents sites une aide :

- A l'auto-évaluation d'une organisation :

adereSite internet : www.evenementresponsable.fr


- A une démarche éco-citoyenne :

coach-carbone
Site internet : www.coachcarbone.org




Les liens utiles


 ademe www2.ademe.fr
olympique www.comite-olympique.asso.fr
sport-gouv www.sports.gouv.fr/francais/acteurs-du-sport/sport-et-developpement-durable/
dvlpt-durable  www.developpement-durable.gouv.fr
adere.jpg  www.evenementresponsable.fr
covoiturage www.solution-covoiturage.com




 

Pièces jointes de l'article

Actus générales 13881 lectures