S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Vie du club > Créer / Gérer un club

Villemomble piste les potentiels sponsors

24/05/2012 Imprimer

Villemomble

Rechercher des sponsors est une tâche ardue pour les organisateurs de compétitions  d’escrime. Le club de Villemomble Sports Escrime (VSE) a ainsi misé sur un concept différent avec : le VSE Business Club. Décryptage avec le nouveau Président  du club Christophe Convert.


Comment vous est venue l’idée du concept VSE Business Club ?

CHRISTOPHE CONVERT : « Le projet existe depuis la saison 2005-2006. Davantage de moyens financiers étaient nécessaires pour développer le club. Les fonds provenant des inscriptions des licenciés ne suffisaient plus. Les frais pédagogiques doivent être les moins élevés possibles, on souhaite ainsi que le plus grand nombre de personne, même ceux qui n’ont pas de revenus importants, aient accès à l’escrime. Le département dans lequel  on se trouve n’a pas un haut niveau de revenu, donc si on veut attirer des licenciés dans le club, le prix de la cotisation doit être attractif. Pour cela, il nous fallait trouver des sponsors, des partenaires financiers qui puissent nous suivre à l’année,  c’était le premier point. Ensuite, ce projet est né pour une deuxième raison. On a créé depuis 2004 une compétition d’escrime handi et valides : le tournoi de Villemomble dont la 9e édition s’est déroulée en mars dernier. Dans notre club, Guillaume Prunget, escrimeur handi, en fauteuil, a obtenu de très bons résultats au niveau national et international. Cet athlète était notre fer de lance en termes de visibilité, de support pour nos partenaires. On a ainsi pu nouer des partenariats avec Star Service et la Fnac. On avait besoin de trouver un financement pour faire grandir cette compétition ».
 

En quelques mots, de quoi s’agit-il ?
 

« Le concept de VSE Business Club est de proposer un certain nombre d’avantages et de services à nos sponsors sur deux axes afin qu’ils puissent nous aider à financer : la vie du club, et l’événementiel avec le tournoi de Villemomble. On leur a proposé de la visibilité, de rentrer en contacts avec les licenciés. Ces partenaires ont la possibilité de découvrir l’escrime : les emmener sur des compétitions, leur expliquer le déroulement d’un assaut d’escrime. C’est le moyen de les rassembler autour du tournoi de Villemomble, de faire des rencontres : à l’époque, un maître d’armes passé par l’équipe de France, était présent ».
 

Combien d’entreprises à ce jour sont devenues partenaires du club de Villemomble depuis son lancement ?
 

« Il doit bien y avoir entre 25-30 entreprises. Certains l’ont été plusieurs années, d’autres qu’une année. Ils ne sont pas exclusivement partenaire du tournoi de Villemomble. On a des partenaires locaux pour la partie « vie du club » : un grossiste en matériel électrique, un installateur de piscines, des concessionnaires automobiles, une agence immobilière.  Puis au niveau national, des banques comme Crédit Agricole, Société Générale ».
 

Comment s’activent les différents partenariats ?
 

« Comme Guillaume Prunget  est blessé depuis 2 ans, on a beaucoup plus recentré le partenariat autour de la vie du club et du tournoi. Ça passe par la signalétique physique pendant le tournoi de Villemomble, la visibilité sur le site internet, la newsletter, l’affichage des résultats  et les communiqués de presse. De plus, depuis deux - trois ans,  on réalise systématiquement  des films sur les demi-finale et finales de notre tournoi dans lesquels on liste nos partenaires. Et ce afin de leur donner autant que possible de la visibilité. Et sur la partie vie du club, c’est le moyen pour eux de proposer des offres directement à nos licenciés sur place, par l’envoi d’e-mail. Le tournoi se déroule sur deux jours. On invite aussi nos partenaires à venir admirer le spectacle et à dîner le samedi soir en présence des athlètes et membres du bureau ».
 

25-30 entreprises ont accepté d’être partenaires. Comment expliquez-vous cette réussite ?
 

« Longtemps vice-président du club, Thierry Borde est un villemomblois depuis très longtemps et pratique l’escrime. C’est grâce à lui qu’on a noué tous ces partenariats. Il a parfaitement mené sa mission autour du sponsoring en démarchant et activant son réseau.  Il est très implanté dans le tissu économique du bassin. Puis, on a essayé de solliciter tout le monde à travers le club, d’approcher les entreprises susceptibles d’être sensible au handisport et de les convaincre à nous aider financièrement ».
 

La mise en place du projet a-t-elle modifié votre gestion du club ?
 

« Cela n’a pas vraiment changé notre façon de travailler. Mais cela nous a grandement aidés au niveau de l’organisation du club en interne. On a acquis beaucoup de matériel. Celui-ci nous permet de le mettre à disposition à l’année aux licenciés de deux façons : sous forme de prêt pur et simple pour les petites sections (nous leur mettons à disposition le matériel pour qu’ils n’aient pas de souci de gestion, c’est plus facile pour eux et ils en prennent soin toute l’année) ou  sous forme de location pour les plus grands. Cela nous a fortement allégé la gestion du matériel : faire le point sur l’état des stocks, les inventaires. Celui à qui on a prêté le matériel s’en occupe lors de la période estivale. Nous consacrons donc moins de temps au cours de l’année pour cela, ce qui nous évite d’avoir une charge de travail trop importante ».
 

Pour plus d’informations

Site du Club 

VSE Business Club – Concept

VSE Business Club – Competitions

VSE Business Club - Evénements

Tournoi de Villemomble

3404 lectures