S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Découvrir l'escrime > Les différentes pratiques

Exposition Mousquetaire

02/07/2014 Imprimer

10441454_589856561130324_2759022113379084027_n.jpg

« Un pour tous et tous pour un », telle est la devise qu’Alexandre DUMAS écrivit dans son feuilleton quotidien commandé par ses éditeurs du journal « le Siècle » en 1844.

Les 3 mousquetaires venaient d’apparaitre au grand public, sur les trois premières pages du quotidien.

En l’espace de 3 années, Alexandre DUMAS, aidé par son complice épistolaire Auguste MAQUET et les archives historiques qu’il exploita, va scrupuleusement s’attacher aux faits historiques de ce corps d’armée pour romancer près de 40 années d’aventures géo-politico-historiques ayant inspiré de nombreux comédiens, acteurs, réalisateurs et escrimeurs…

« Magique, ce fût une découverte simplement magique et très instructive» déclarait Isabelle LAMOUR, à sa sortie de cette visite guidée de main de maître par le conservateur du Musée lui-même, Mr Olivier RENAUDEAU.

Car depuis le 02 avril – et jusqu’au 14 juillet prochain, ce lieu prestigieux et chargé d’histoire qu’est le Musée des Invalides, présente une exposition sur les Mousquetaires du Roi.

Au fil des épisodes de l’histoire et des lignes écrites par Alexandre DUMAS  et Auguste MAQUET, vous découvrirez les intrigues politiques, les frasques de ce corps d’Elite créée par Louis XIII où les jeunes cadets de Gascogne se retrouvaient pour gagner leurs galons de Mousquetaires.

Vous retrouverez tous les personnages illustres que les deux romanciers ont invités dans leur trois œuvres (« Les trois mousquetaires », « les mousquetaires, 20 ans après », « le comte de Bragelone ») ; Ainsi vous croiserez le comte de Nottingham, D’Artagnan, le cardinal Richelieu, le peintre flamand Rubens et ses dons d’entremetteur politique, le premier intendant Fouquet, vicomte de Melun, Athos, Portau et Aramitz mais aussi l’intriguant Masque de Fer sur fond de guerres du siège de La Rochelle  jusqu’au siège de Maastricht où D’Artagnan trouvât tragiquement la mort, en compagnie de ses 80 compagnons d’armes. 

Vous découvrirez ce corps d’Elite constitué d’une centaine de (très) jeunes gascons au travers de parchemins, d’armes, d’armures et de peintures retraçant plus de 100 ans de faits d’armes au service de la famille royale.

Quand l’histoire rejoint la fiction !

10517331_590518114397502_8357206910298615791_o.jpg


Quelques informations supplémentaires

Exposition jusqu’au 14 juillet 2014 : site internet de l'exposition



Les différentes pratiques 1900 lectures