S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Découvrir l'escrime > Les différentes pratiques

L'escrime handisport

14/01/2011 Imprimer

 

Présentation

 

L'escrime handisport française se confond avec son origine et son développement international. Elle est étroitement liée à la progression de la discipline en raison de son palmarès exceptionnel, de l'organisation de compétitions internationales, de l'élaboration de règlements et de la création d'un dispositif original de fixation des fauteuils roulants.

Depuis sa participation en 1957 aux Jeux Mondiaux de Grande Bretagne, puis aux premiers Jeux Paralympiques de Rome en 1960, la France s'est toujours située parmi les meilleures nations mondiales et s'est souvent classée en tête lors de Jeux Paralympiques, championnats du Monde et d'Europe.

Alors que l'escrime en fauteuil roulant est désormais présente sur tous les continents, la France a poursuivi sa progression en nombre et en qualité de tireurs, avec le concours d'enseignants compétents et passionnés. Aujourd'hui, son développement est lié à son intégration dans les salles d'armes traditionnelles, par la création de sections handisports au sein des clubs de la Fédération Française d'Escrime.

La convention signée entre la FFE et la FFH en 1980, amendée en 2005, comprend l'organisation de compétitions et de stages communs, ainsi que l'accès aux formations d'initiateurs, de moniteurs, de prévôts fédéraux et de maîtres d'armes.

L'organisation des championnats du Monde de Paris 2010, qui se sont déroulé en commun au Grand Palais, fut une opportunité exceptionnelle pour l'escrime en général et pour l'escrime handisport en particulier. Cette prestigieuse compétition mondiale a confirmé que l'escrime est une grande famille... sans distinction.

Pour plus d'informations consultez ici le site internet de la Fédération Française HandiSport


handifix

 

Les règles de l'escrime handisport


Une fois les tireurs installés dans l'appareil de fixation des fauteuils, la mesure de la distance est prise, avant chaque assaut, en fonction de l'arme et de la taille des tireurs en présence. Le tireur doit être assis au milieu du siège du fauteuil, le corps droit. Dans le cas d'une différence de longueur de bras, c'est la prise de la distance du tireur au bras le plus court qui fait référence. En cas de contestation, le président de jury intervient, sa décision est sans appel. Sauf situation particulière liée au disfonctionnement de l'appareil, le tireur ne peut modifier la distance après le début du combat. A l'épée, la prise de distance se fait avant la mise en place des tabliers.



 

ffh-1ffh-2

A l'épée, les jambes, cibles trop faciles, ne sont pas considérées comme une surface valable. Elles sont recouvertes d'un tissu du type "cuirasse électrique" raccordé à la piste d'escrime.
 

 

POSITION DE MISE EN GARDE

Pour chaque arme, la mise en garde s'effectue sans contact des fers. Les armes doivent être strictement immobiles à partir du commandement "prêt", jusqu'au commandement "allez". Dans le cas d'un départ ou d'un mouvement avant le commandement "allez" de l'un ou des deux tireurs, chaque tireur fautif est sanctionné d'un carton jaune valable pour le match. En cas de récidive, il est sanctionné d'un carton rouge, d'une touche de pénalité et de l'annulation de la touche portée. Au fleuret et à l'épée, les pointes ne doivent pas dépasser la coquille de l'arme de l'adversaire. Au sabre, les lames ne doivent pas se croiser.
Dans le cas où les tireurs voudraient placer leur lame dans la même ligne, il est du ressort du président de jury de veiller, au moment de chaque remise en garde, au placement des lames de manière alternée.
Placement des lames au moment de la mise en garde :

 

ffh-3

 

RÈGLES DE COMBAT
 

 

Le président de jury peut demander l'assistance de deux assesseurs, afin de contrôler l'assise des tireurs durant l'assaut (une fesse doit toujours rester en contact avec l'assise du fauteuil). Si le tireur, par déséquilibre ou chute, quitte son fauteuil ou se lève involontairement, le président de jury arrête immédiatement le combat : toute touche portée par le tireur fautif est annulée.

ARMES PRATIQUÉES 

Fleuret masculin & féminin - Epée masculine & féminine - Sabre masculin & féminin


LES CATÉGORIES DE HANDICAP

La seule pratique de l'escrime reconnue au niveau international est celle en fauteuil roulant. La notion du handicap minimum se traduit par une incapacité définitive de l'escrimeur à pouvoir pratiquer l'activité en position debout.En fonction du degré de handicap, les escrimeurs sont classés en trois catégories, les tireurs de la catégorie A ont un bon équilibre du tronc (paraplégies avec une atteinte basse médullaire, amputés membres inférieurs, hémiplégies, séquelles polio, certains IMC), les tireurs de la catégorie B n'ont aucun équilibre du tronc (paraplégiques avec une atteinte haute médullaire). Les tireurs de la catégorie C (tétraplégique) n'ont aucun équilibre du tronc et une atteinte fonctionnelle des membres supérieurs notamment au niveau de la préhension. C'est la raison pour laquelle, afin d'assurer un bon maintien de l'arme, celle-ci est attachée à la main à l'aide d'un bandage.Des personnes atteintes d'un handicap visuel pratique également l'escrime à l'épée uniquement. Les règles sont celles de la FIE avec quelques adaptations liées au handicap. Il n'y a pas de classifications dans cette pratique car elle n'est pas reconnue sur le plan international.

 

LE SYSTÈME HANDIFIX

 

Depuis 1973, à l'initiative de la France, de nombreux prototypes ont été réalisés. Les études ont débouché sur un modèle finalisé qui répond à la sécurité, à l'autonomie des tireurs et à une importante réduction du temps des épreuves. Les matériaux utilisés et une technologie novatrice font d'escrime Handifix le dispositif le plus perfectionné au monde. Homologué par le Comité Technique International (IWEC), il est largement approuvé par les tireurs et maîtres d'armes de tous les continents. Son prix est le plus compétitif et sa commercialisation est assurée en directe par la Commission d'escrime Handisport.

Utilisation et transport aisés : carbone,kevlar et aluminium.Fixe tous les types de fauteuils : jusqu'à 78cm de largeur. Réglage de la distance entre les tireurs et permutations droitier-gaucher assurés avec rapidité.Sécurité et facilité d'installation.Trois éléments transportables dans des housses sur mesure : poids 39Kg + 3kg (housses).Autonomie des tireurs et esthétisme.

Il a été utilisé avec succès lors de Jeux Paralympiques, de championnats d'Europe et du Monde, de coupes du Monde et, en France, lors de toutes les compétitions. De nombreux clubs et fédérations en ont fait l'acquisition partout dans le monde.

 
 
 

 Visuel_Handicap

18016 lectures