S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Découvrir l'escrime > Les différentes pratiques

L’escrime en centre pénitentiaire

17/03/2014 Imprimer

Depuis trois ans maintenant, le centre pénitentiaire de Tarascon avec l’aide du Cercle d’escrime du pays d’Arles propose aux détenus de pratiquer l’escrime et le Comité 44 Départemental d'Escrime de Loire Atlantique fait de même au sein du centre pénitentiaire de Nantes. Deux belles initiatives qu’il convient de mettre en lumière.
image(1).jpeg

A Tarascon, l’escrime est proposée aux jeunes détenus de 18 à 25 ans, avec des entraînements de deux heures durant lesquels sont imposés le respect, la maîtrise de soi et l’effort. Séverine Rouressol, maître d’armes  au Cercle d’escrime du pays d’Arles, en charge du projet, travail par petit groupe de 8 détenus qui partagent le même bâtiment. Elle nous fait part de son ressenti.

Elle nous confie que l’escrime permet à ces jeunes de découvrir un nouveau sport qu’ils n’auraient pas eu la possibilité d’essayer en dehors de l’établissement « Au départ ils sont sceptiques puis se concentrent et apprennent » « Pour eux, ces deux heures représentent un échappatoire, la possibilité de découvrir un sport, de sortir du quotidien, de se défouler ». Au fur et à mesure que les entraînements avancent, ils se motivent pour reprendre gout au savoir et commencent des sessions d’apprentissages variés « cette activité leur redonne l’envie d’apprendre (français, mathématiques, lettre de motivation et CV) » à cela, elle ajoute que c’est une réussite pour la réinsertion « Sur 8 jeunes détenus, 6 d’entre eux reprennent une formation à la fin des 7 semaines, ce qui est très positif ».

Ces deux heures de sports plaisent aux jeunes incarcérés, « lors de la première séance ils me disent : qu’est-ce que c’est que ce sport ? Et à la fin du dernier cours : Pourquoi on ne continue pas ? ». Lors des entraînements, le respect est d’or « quand l’un d’eux a le dos tourné, ou est au sol lors d’un combat, son adversaire ne lance pas d’assaut » 

La maître d’armes aime relever les défis « plus le public est difficile et différent, plus le projet m’intéresse », « être une femme n’est pas un problème, je pense que c’est même un atout car ils entrent plus dans un rapport de séduction que de force, je suis à l’écoute quand l’un d’eux veut me confier quelque chose mais je garde toujours mes distances ». Elle insiste sur le fait qu’il est vraiment important d’avoir de l’assurance « il faut être sûr de soi pour se faire respecter ».

 

Le Comité 44 Départemental d'Escrime de Loire Atlantique organise également des séances de pratique de l'épée au centre pénitentiaire de Nantes, depuis 2 ans.

Le public visé se compose de détenus adultes purgeant de longues peines. Les cours sont pratiquées par Maître Xavier VIOLLEAU du Club d'escrime de Saint Herblain près de Nantes.

Cette opération se fait en collaboration avec le Comité Olympique et Sportif de Loire Atlantique avec le soutien du CNDS et du Conseil Général.

Ces cours sont très attendus par les détenus et se passent dans un grand esprit sportif et un respect des règles hors du commun.

La pratique assidue de la salle de musculation offre des atouts à ces sportifs, qui bien souvent parviennent à pratiquer une escrime de qualité  qui pourraient rivaliser avec de nombreux pratiquants de clubs.

Et pour preuve de la réussite de ce projet, un détenu a répondu à la presse qu'il ne se sentait plus en détention pendant les cours mais plutôt dans un autre univers.

L'installation du matériel électrique permet de faire des combats d'une grande intensité dans le respect des règles sportives.

Pour 2014 le centre de détention de mineurs de la ville d'Orvault près de Nantes a contacté le Comité 44  d’Escrime pour rentrer dans un programme de réinsertion auquel ils ont répondu favorablement.

 

Plus d’informations :

Cercle d’Escrime du Pays d’Arles

Article de Public Sénat « Escrime en prison : donner des armes aux détenus pour s'en sortir »

 

Comité 44 Escrime

Article paru dans Presse Océan "Les detenus croisent le fer en prison"

Contacts :
Bernard CONAN
Président Comité 44 Escrime
conanbernard@bbox.fr
06 61 79 23 27

Le comité 44 s'investit également dans le secteur du handicap par l'achat de kits handifix pour une pratique de qualité, ainsi que vers la pratique féminine avec l'achat de bustiers de protection offerts aux nouvelles adhérentes. Cette politique du sport pour tous est une caractéristique du Comité 44 Escrime et comptons bien continuer dans cette direction pour montrer notre sport et faire parler de lui.

 

Actus générales 3470 lectures