S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Découvrir l'escrime > Les différentes pratiques

Qu'est-ce que le combat historique?

16/12/2015 Imprimer

L’escrime, nous le savons, a traversé les âges. Si la pratique sportive demeure l’axe principal de notre fédération, d’autres pratiques ont vu le jour au fil des décennies jusqu’à aujourd’hui. L’escrime artistique et de spectacle a toujours été l’expression de notre patrimoine. En revanche une autre discipline voit le jour, elle est nommée : « Combat Historique ». L’intérêt que certains Maîtres ont porté sur notre histoire martiale s’est traduit et exprimé par l’escrime artistique et de spectacle. Le livret du Maître Dubois en 1925, illustré de gravures italiennes du XVII° siècle, présente des techniques et des leçons à deux armes enseignées par le Maître Albert Lacaze. Naturellement, le chemin d’expression de ces études a été véhiculé par l’escrime artistique et de spectacle.

 

La Commission Nationale référente de cette pratique, présidée par le Maître Michel Olivier, s’est battue de nombreuses années pour faire reconnaître cette discipline à part entière. Actuellement et grâce au travail en commun de la Commission et de l’Institut de Formation de la Fédération d’escrime, les diplômes d’initiateurs et d’animateurs d’escrime artistique et de spectacle voient enfin le jour. Il est à souligner que l’écoute et l’ouverture d’esprit de la nouvelle présidence de notre Fédération n’y est pas étrangère. Ainsi, nous pouvons nous féliciter de voir le premier stage, organisé sur Paris les 5 et 6 décembre de cette année 2015, destiné à la formation des cadres pour la mise place de ces diplômes. Ce stage a pour objectif de fédérer une pédagogie et un langage communs, d’uniformiser cette pratique sur tout l’hexagone et bien entendu de permettre aux clubs de développer sereinement cette escrime avec des cadres spécialisés.

 

Combat historique.jpg

combat historique 2.jpg

 

Le Combat Historique reprend le thème de l’étude des traités anciens. En effet, L’histoire de l’escrime s’inscrit sur plusieurs générations de Maître d’Armes. Ce sont eux d’ailleurs qui ont écrit sur les techniques et l’histoire de leur art, et ce jusqu’à ce que l’histoire devienne une science, c'est-à-dire fin des années 60, début des années 70. Il faut attendre les années 90 pour que les historiens s’attaquent à l’étude de ces trésors nationaux que sont ces traités martiaux. L’étude avec une arme représente la majorité de la bibliographie. Un travail de retranscription, de traduction, d’expérimentation et d’interprétation de ces vieux ouvrages sont nécessaires à la pratique de ces arts anciens. Si l’apport des historiens est incontestable pour la contextualisation de la discipline, l’outil escrime apparait comme complémentaire et indissociable à l’apprentissage et à la réglementation. Des ouvrages en Français, utilisant cet outil, reprennent les thèmes de cette pratique comme « La méthode catalane de Combat Médiéval » aux éditions Budo, et des ouvrages plus spécialisés comme « L’art de Combattre du Spadassin », traité italien du XVème siècle, Destreza, manuel espagnol à la rapière et dernièrement  « l’Epée Longue » sur l’escrime allemande.

 

Le Combat Historique puise ses sources dans l’archéologie expérimentale et dans l’étude des textes. Ainsi, il couvre de la période antique jusqu’au début du XXème siècle. Trois applications principales se dégagent de cette pratique. Le travail de coupe, où on expérimente le geste avec des armes tranchantes comme le Battodo Japonais (Cf. Méthode Catalane & Dragon Magazine N°21 octobre novembre 2015), le travail en salle pour l’expérimentation du geste (Cf. Dragon Magazine n°13) et bien entendu le travail d’opposition comme l’enseigne la vidéo de la FFE sur l’épée longue. Le combat historique offre donc un panel d’étude exhaustif qui demande à d’être encadré et fédéré. C’est pour cette raison que la commission travaille actuellement sur plusieurs pistes. La première, dynamiser la recherche en offrant la possibilité de se faire éditer. Un partenariat fédéral avec une maison d’édition est à l’étude. Regrouper, centraliser les ressources bibliographiques et numériser des documents pour permettre à tous l’accessibilité de textes anciens. La deuxième dynamiser et promouvoir les rencontres en assauts. Et pour conclure, la troisième piste concerne l’encadrement puisque qu’un diplôme pour le Combat Historique accessible à tous les niveaux en partant de l’animateur est également en cours de réflexion. Le but étant de regrouper dans cette formation des doctorants en histoire et des Maîtres d’Armes spécialisés dans leur approche comme le Maître Olivier Delannoy à la rapière, afin de sensibiliser et former les enseignants à la démarche du combat historique. Des stages, des colloques verront le jour afin de rendre la discipline accessible à tous.

 

Des diplômes pour l’escrime artistique, des projets ambitieux et réalistes pour le combat historique, la Commission Nationale d’Escrime Artistique, de Spectacle, et de Combat Historique ne s’endort pas. Alors mesdames, messieurs, en garde !

 

Combat historique 3.jpg

 

 

Pour la Commission

Olivier PATROUIX-GRACIA

Maître d’Armes

 

Membre titulaire de l’Académie d’Armes de France

Membre de la commission Nationale d’Escrime de Spectacle, Artistique et Combat Historique.

 

Les différentes pratiques 7854 lectures