S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

FFE > Les instances internationales

Thomas Bach président du CIO

14/09/2013 Imprimer

C'est un escrimeur qui va présider, pour la première fois, les destinées du Comité International Olympique ces huit prochaines années : Thomas Bach, 59 ans. Il a été élu, par 49 voix sur 93, lors du deuxième tour de l'élection organisée lors du Congrès à Buenos Aires et remplace donc le Belge Jacques Rogge, en poste depuis douze ans.

Thomas Bach était un feurettiste, formé à l'école de l'ancien coiffeur Emil Beck à Tauberbischosheim qui privilégiait l'efficacité au classicisme. Avec ses coéquipiers Harald Hein, Mathias Behr et Klaus Reichert qui lui venait de Bonn, ces "Marie Louise" de 21 ou 22 ans réussirent l'exploit de gagner le titre olympique par équipes à Montréal en 1976, en éliminant successivement la Pologne, championne olympique sortante, l'URSS de Smirnov et Romankov, l'Italie de Dal Zotto (vainqueur individuel), Numa, Borella. Dans ces trois affrontements, Thomas Bach apporta trois victoires à chaque fois. C'était un équipier formidable.

L'année suivante, lors des championnats du monde à Buenos Aires, la phalange allemande était menée 8-1, en finale, par l'Italie. Match après match, Bach et ses amis revinrent et l'emportèrent 8-8 au nombre de touches. Un exploit incroyable.

Le gouvernement allemand décidant de ne pas envoyer d'équipe au Jeux de Moscou, Tomas décida de mettre fin à sa carrière, il avait 27 ans. Mais il avait pris le leadership de la contestation, se battant jusqu'au bout pour inverser la décision de son pays. Il tapa donc dans l'oeil du président du CIO, Juan Antonio Samaranch, qui le nomma tout de suite à la commission des athlètes, en 1981 à Baden Baden.

Parallèlement, Thomas était devenu avocat d'affaires (il fut l'avocat d'Adidas jusqu'en 1987). Avec deux amis, il fut le premier à créer un cabinet en Allemagne de l'Est, deux mois après la chute du mur de Berlin.

C'est en 1991 qu'il fut coopté au CIO, le jour même que son prédécesseur Jacques Rogge. Depuis il n'a cessé de prendre des responsabilités dans le monde olympique, devenant vice président, président de la commission juridique. Par ailleurs, il était président du Comité Olympique Allemand.

Pièces jointes de l'article

Jeux Olympiques 2721 lectures