S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

Haut niveau > Palmarès

Palmarès

10/01/2011 Imprimer

 


Avec 115 médailles olympiques l'escrime est le sport le plus médaillé en France

 

Sur le plan sportif international, la première victoire française fut remportée en 1896, aux Jeux Olympiques d'Athènes, par le fleurettiste Gravelotte. Depuis nos escrimeurs ont continué d'inscrire leurs noms aux palmarès des grandes épreuves internationales grâce à Gaudin, D'Oriola, Lamour, Boisse, Riboud, Omnès, Srecki, Trinquet, Flessel et bien d'autres. Le palmarès exceptionnel de l'escrime française en fait le premier sport olympique national, avec 115 médailles olympiques sur 646 pour le sport français (Jeux d'été et d'hiver confondus).

Téléchargez les palmarès de nos champions et suivez leur évolution.

 

 

Podiums des Français de 2000 à 2011


Nos champions ont toujours répondu présent lors des grandes épreuves internationales comme les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde et les Championnats d'Europe...

 Téléchargez le document.pdf
   
 




 

Résultats des Français de 2000 à 2011


Nos Français s'illustrent chaque année dans de nombreuses compétitions; retrouvez les résultats de ces 10 dernières années.

 Téléchargez le document.pdf
   
 




 

Résultats des Français lors des Jeux Olympiques



Présent dès 1896, l'histoire de l'escrime se confond avec celle des Jeux olympiques, elle fait aussi partie des 4 sports ayant toujours figuré au programme olympique.

Dès 1896, l'histoire de l'escrime se confond avec celle des Jeux Olympiques. Les premiers Jeux Olympiques de l'ère moderne ont lieu à Athènes. Noblesse, Honneur, Respect, Tradition : les maîtres mots de l'escrime se reflètent dans l'idéal Olympique.

13 escrimeurs représentant 4 pays participent aux épreuves de fleuret et de sabre, l'épée n'étant pas encore épreuve Olympique. La discipline est encore 100% masculine.

1900 : Les Jeux Olympiques sont organisés à Paris dans le cadre de l'Exposition Universelle Internationale. 156 escrimeurs représentant 7 pays y participent. L'épée devient discipline Olympique.

1908 : Jeux Olympiques de Rome. Cette année-là, le fleuret est supprimé du programme Olympique car les français et les italiens n'ont pas pu se mettre d'accord sur le déroulement de l'épreuve.

1912 : Les organisateurs des Jeux de Stockholm veulent modifier les règles de la surface valable au fleuret. Le mécontentement qui en découle fait sentir un besoin d'unification des règlements de l'escrime.

1913 : Fondation de la Fédération Internationale d'Escrime, le 29 novembre.

1924 : Jeux Olympiques de Paris. Le fleuret féminin individuel fait son apparition dans le programme Olympique.

1936 : Aux Jeux Olympiques de Berlin, mise en place de l'appareillage électrique à l'épée (il existe déjà depuis 1934). L'ancienne piste en liège est remplacée par une piste métallique.

1956 : Jeux Olympiques de Melbourne. Apparu en 1954, le fleuret électrique devient Olympique.

1960 : Jeux Olympiques de Rome. Apparition du fleuret féminin par équipes.

1988 : Jeux Olympiques de Séoul. Apparition du sabre électrique. Le sabre est électrique depuis 1986.

1996 : Jeux Olympiques d'Atlanta et premières épreuves féminines d'épée individuelle et par équipes. Les épéistes féminines étaient déjà présentes au programme des Championnats du Monde de 1989.

2004 : Jeux Olympiques d'Athènes et premières épreuves de sabre féminin en individuel. L'Escrime est totalement mixte, les femmes comme les hommes pouvant concourir dans les trois armes, en individuel comme par équipe.

2008 : 212 escrimeurs (soit 12 de plus qu'à Athènes), 5 épreuves pour les hommes (3 épreuves individuelles et 2 épreuves par équipe) et 5 épreuves pour les femmes (3 épreuves individuelles et 2 épreuves par équipe). Ainsi, à Pékin, la parité totale est atteinte.


 Téléchargez le document.pdf
   
 





 

Pièces jointes de l'article

45112 lectures