S'inscrire à la newsletter Accéder à l'extranet RSS

FFE > Présentation

A la rencontre de l’escrime en Guadeloupe et en Martinique

16/12/2013 Imprimer

déplacement antilles.jpg

Du 11 au 15 novembre dernier, la Présidente de la Fédération ainsi que le Directeur Technique National, se sont rendus aux Antilles pour échanger avec les acteurs locaux de l’escrime et mettre en place de nouveaux projets.

Venir rencontrer les forces vives en Guadeloupe et en Martinique avant la fin de l’année, était un engagement que la Présidente avait pris lors de sa campagne électorale. Le stage national des Equipes de France d’épée en Guadeloupe offrait ainsi une bonne occasion pour se rendre sur place et mieux comprendre le fonctionnement de l’escrime dans ces deux Ligues.

L’objectif majeur d’un tel déplacement était alors de prendre conscience des spécificités et des richesses qu’offraient ces départements et d’appréhender les difficultés que les bénévoles et licenciés pouvaient rencontrer, afin d’y répondre au mieux. Il s’agissait aussi de mettre en lumière le travail qui est effectué par les acteurs locaux et de montrer l’importance et le fort potentiel que représentent ces territoires pour la Fédération. Les Ligues ultra-marines, sans oublier la Guyane (dans laquelle se rendra prochainement le Vice-président de la FFE Serge Aubailly, à l’occasion d’un séjour qu’il effectuera à titre privé), apportent beaucoup à l’escrime de haut-niveau et notamment aux Equipes de France et la Fédération en est très reconnaissante. Isabelle Lamour et Christian Peeters, grâce à la disponibilité de leurs interlocuteurs et aux échanges riches développés lors de ce séjour, ont pu se rendre compte des conditions de la pratique dans les Caraïbes françaises. 

 

Problématiques évoquées

Les problématiques soulevées sur place, relèvent souvent du manque de moyens, de salle, de matériel, de maître d’armes subit par les structures locales. Il s’agit en réalité de problématiques auxquelles de nombreux clubs et ligues doivent faire face en métropole mais à cela s’ajoute les spécificités légitimes des départements d’Outre-mer qui complexifient la donne. La difficulté principale est ainsi souvent de trouver les ressources financières pour aider au développement. Le coût des déplacements des athlètes pour participer aux compétitions en métropole est l’un des soucis majeurs de ces territoires. Ils représentent un engagement financier très important de la part des familles des tireurs et tireuses qui veulent s’adonner à leur passion.

De nombreux interlocuteurs rencontrés à l’initiative des Présidents des deux Ligues

Le directeur et les responsables du CREPS Antilles-Guyane, les présidents des CROS, des élus des Conseils Régionaux, des Conseils Généraux, des élus de la commune du Lamentin, les directeurs des DRJSCS,  les Comités Directeurs, les élus des clubs,  les licenciés et les parents de licenciés : beaucoup d’échanges et de rendez-vous ont ponctué ce déplacement. Un programme relativement dense pour ces 4 journées sur place mais qui auront offert une vision d’ensemble de la pratique de l’escrime aux Antilles. Ces échanges ont ainsi ouverts la voie à de multiples projets qui pourront se concrétiser prochainement.

Projets envisagés entre la FFE et les structures sportives

 - Un projet sur la formation des maîtres d’armes est à l’étude.

- La réflexion pour la création d’un centre de formation au Brevet Professionnel est menée.

- Une aide au développement des infrastructures a été évoquée.

- La volonté d’organiser des événements internationaux est prise en compte.

- L’accompagnement des jeunes ultra-marins et leur prise en charge sur le continent européen sont évalués.

- Le soutien au Pôle Guyane-Antilles et la réflexion auprès des Ligues d’intégrer le projet fédéral dans la politique locale est en marche, avec la création d’un Pôle France et de centres régionaux de détection et formation en amont de ce Pôle. Ce qui pourrait permettre aux jeunes athlètes de rester près de leurs familles jusqu’à la fin de l’enseignement secondaire (baccalauréat).

- Sur le plan des interactions, il est souhaité également que les relations entre les Ligues et le Pôle soient plus fortes.

- Le développement de la pratique du sabre en Martinique sera soutenu.

- La création d’une convention entre le Conseil Général, le Conseil Régional de la Martinique et la Fédération en vue d’organiser le stage terminal pour les JO de Rio 2016 est également à l’étude.

Une visite prometteuse

La forte mobilisation de tous les acteurs sur l’ensemble des projets et l’enthousiasme sans faille des équipes de ces deux îles permettent d’envisager un bel avenir. Une volonté à toute épreuve, émanant aussi bien des élus, que des athlètes locaux ou de leurs parents laisse à prévoir des jours optimistes pour ce sport aux Antilles. C’est ainsi que durant tout ce séjour, l’engagement et la grande motivation ont été fortement appréciés par la Présidente et le DTN.

A noter également, la visite des infrastructures des Championnats de France vétérans 2014 qui se dérouleront en Martinique et la rencontre avec les organisateurs, qui promettent une belle compétition et un accueil très chaleureux.

Il faut féliciter aussi les deux Présidents de Ligues Harry Lefort et René Méril qui fournissent un travail conséquent et qui prennent à bras le corps la structuration de leur ligue.

La Présidente et le DTN, repartent de ce séjour ravis d’avoir pu écouter, échanger et comprendre la situation de l’escrime aux Antilles et mettent en avant la volonté d’aider et de soutenir le développement de la pratique.

 

Plus d'infos :

Site de la Ligue de Guadeloupe

Site de la Ligue de Martinique

La Fédération 4425 lectures