Autisme, une thérapie par l’escrime  au club d’escrime Chevalier d'Assas (Paris)




Retour aux actus

2021-05-25 - Interviews / Vie des clubs


Autisme, une thérapie par l’escrime au club d’escrime Chevalier d'Assas (Paris)

Carol Broca Wander, Maître d’armes du Club Chevalier d’Assas d’une centaine de licenciés jeunes et adultes, collabore aussi depuis plusieurs années avec des éducateurs, des psychologues et des psychomotriciens d’établissements spécialisés dans le suivi de personnes autistes.

Le club reçoit chaque semaine les jeunes autistes âgés de 10 à 22 ans, au Gymnase Chaumont dans le 19ième à Paris. 4 établissements tels que des IME et hôpitaux de jour, situés dans Paris et en banlieue, font équipe avec le club.

L’escrime pour faire mouche contre le handicap

Les exercices d’escrime sont construits spécifiquement en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires des institutions qui travaillent avec Carol Broca Wander. Des séances qui s’inscrivent dans la durée avec des exercices adaptés à la forme du handicap de chaque jeune.

Des sessions qui améliorent la motricité, la concentration, la coordination, la perception de l’environnement des jeunes autistes et qui initient la possibilité de créer du lien avec les autres. Un débrief de chaque séance est réalisé par l’équipe éducative puis transmis au maître d’arme qui adapte alors les exercices aux objectifs que l’équipe s’est fixée pour chaque jeune. Ce qui permet leur progression séance après séance.

L’équipe de l’IME Adam Shelton accompagnée de Carol Broca Wander (3ème en partant de la gauche), Maitre d’armes du Club Chevalier d’Assas Paris 19. Crédit : FD © Chevalier d’Assas

Carol Broca Wander, responsable du Club chevalier d’Assas : "En arrivant à la première séance A. n’arrivait pas à se concentrer sur les mouvements que je lui demandais de faire. Aujourd’hui, elle réalise des déplacements et des enchainements simples puis d’aller s’assoir tranquillement, ce qu’elle n’arrivait pas à faire il y a 5 mois.»

Anne-Élisabeth Iwogo, Éducatrice spécialisée ; IME Adam Shelton, Saint Denis : « On a des jeunes qui ont de graves problèmes de motricité. Les exercices de déplacements que nous faisons ici, les mettent en confiance et c’est transposable dans leur vie de tous les jours comme pouvoir monter un escalier ou marcher sans perdre l’équilibre, par exemple. »

En savoir plus : site Internet Club d'escrime Chevalier d'Assas



partagez



"L'escrime a une richesse sur le transfert thérapeutique"

A l'occasion de la conférence "Escrime, est-ce un crime ? Réparer les traumatismes sexuels" organisée à la Cité des sciences et de l'industrie, entretien avec Violaine Guérin, fondatrice de l'association Stop Violences Sexuelles.  

Plus d'infos

Focus sur la salle d'armes Jean Bart de Dunkerque !

Le prix du développement a cette année récompensé la salle d’armes Jean Bart de Dunkerque, le Territoire de Belfort ainsi que le Comité Régional Centre Val-de-Loire. Ces trois acteurs ont, par leurs actions à différentes échelles, réussi à promouvoir l’escrime au sein de leur territoire. Pour tous, cette récompense vient gratifier un travail engagé sur plusieurs saisons. Focus aujourd'hui sur le club d'escrime dunkerquois ! 

Plus d'infos

Focus sur le Territoire de Belfort !

Le prix du développement a cette année récompensé la salle d’armes Jean Bart de Dunkerque, le Territoire de Belfort ainsi que le Comité Régional Centre Val-de-Loire. Ces trois acteurs ont, par leurs actions à différentes échelles, réussi à promouvoir l’escrime au sein de leur territoire. Pour tous, cette récompense vient gratifier un travail engagé sur plusieurs saisons. Focus aujourd'hui sur l'association terrifortaine ! 

Plus d'infos