2 médailles dont le titre pour les sabreuses en conclusion d'Antalya !




A LA UNE

Retour aux actus

2022-06-22 - Épée / Sabre / Compétitions en Europe


2 médailles dont le titre pour les sabreuses en conclusion d'Antalya !

Ce mercredi s'est déroulé le dernier jour de compétition aux championnats d'Europe à Antalya en Turquie. Avec un bilan de 9 médailles à l'aube de cette ultime journée, l'équipe de France avait d'ores et déjà rempli les objectifs fixés par la DTN (Direction Technique Nationale). Pourtant, les Bleus ont pu compléter leur besace avec une médaille de bronze en épée masculine par équipes et surtout, le troisième titre tricolore obtenu par les sabreuses françaises qui l'ont emporté. 

Le titre pour les sabreuses, attendu depuis 2007 !

En individuel, Sara Balzer avait donné le ton en décrochant la médaille de bronze, tout en additionnant à cette performance les prestations prometteuses de ses coéquipières. Sara Balzer, Sarah Noutcha, Caroline Queroli et Malina Vongsavady avaient de quoi être ambitieuses collectivement et ce pressentiment s'est confirmé tout au long de la journée. En affrontant l'Allemagne pour leur entrée en lice en ¼ de finale, les Bleues se mettent dans le rythme et l'emportent pour rallier les demies (45-39).

Dans le dernier carré, elles font face à l'Ukraine et sont plus que bousculées. Menées 35-34 à la fin du 7e relais, les Françaises voient Caroline Queroli revenir en puissance et placer la France en tête (40-37), avant que Sara Balzer ne conclut la partie et qualifie les Bleues pour la finale (45-43). Elles y retrouvent l'adversaire préféré de la France sur ces championnats d'Europe, en la personne de l'Italie. Rapidement, les Italiennes sont décrochées et la déferlante tricolore se fait sentir, avec un 25 touches à 9 à mi-parcours. Comme un symbole, Sara Balzer a le rôle de finisseuse et peut exulter : les Bleues sont championnes d'Europe de sabre par équipes (45-23), une première depuis 2007.

 

Médaille de bronze pour les épéistes français

Alors que Yannick Borel a décroché il y a quelques jours son 4e titre européen individuel en épée, certains de ses coéquipiers avaient un esprit de revanche quant à leur prestation personnelle, à l'image de Romain Cannone et Alexandre Bardenet, éliminés en tableau de 64. Entrée en 1/8 de finale, l'équipe de France a affronté d'emblée la Grande-Bretagne et malgré un début timoré, les Bleus s'imposent (45-39). Opposée à la Pologne en quarts, la délégation tricolore déroule son escrime pour obtenir son ticket pour le dernier carré, sur le score de 45 touches à 29.

En demies, la France doit battre l'Italie pour rallier la finale, mais la tâche s'annonçait plus compliquée que les autres nations auparavant. À la fin du 6e relais, les Français mènent 30 à 23, mais c'était sans compter sur Gabriele Cimini qui permet aux Italiens de recoller. Finalement, Davide Di Veroli qualifie l'Italie en finale lors du dernier relais, sur le score cruel de 45 touches à 44. Contraints de disputer le match pour la médaille de bronze, les Bleus doivent se défaire du Danemark. Avec rigueur, la France l'emporte (45-41) et se classe troisième.

Yannick Borel, 3e aux championnats d'Europe par équipes : « Il y a du positif et du moins bien. Du positif, car revenir de nouveau avec une médaille, c'est un signal fort qui montre qu'on est une équipe costaud. Il nous manque cette victoire, cette équipe est en construction avec des médailles, Le Caire arrive. Ça nous rassure sur notre force car on est sur le podium une fois de plus, une équipe ne se construit pas en deux jours. Déçu de ne pas avoir pu finir comme il faut face à l'Italie, c'est le rôle d'un finisseur. Pour autant, je n'ai pas de regrets, mais j'ai des choses à corriger. »



partagez



Compétitions internationales : weekend du 8 au 12 décembre 2022

5 compétitions internationales, concernant les 3 armes, sont à suivre ce weekend !

Plus d'infos

Information aux organisateurs - athlètes russes et biélorusses

Conformément aux dispositions exceptionnelles adoptées par le CIO et l’Etat français à l’encontre des délégations russes et biélorusses et confirmées ce samedi 26 novembre lors du congrès de la FIE, aucune personne de nationalité russe ou biélorusse n’est autorisée à participer aux compétitions organisées sur le territoire français, quel qu’en soit le niveau. Et ce jusqu'à nouvel ordre. 

Plus d'infos

Le Grand Prix de Sabre de retour à Orléans du 8 au 10 décembre

Pour la 2è année consécutive, le CERCLE D’ESCRIME ORLEANAIS s’est vu confié l’organisation du GRAND PRIX FIE de sabre hommes et dames.

Plus d'infos