Fédération Française d'Escrime

Le sabre laser

Le sabre laser ASL-FFE est une pratique multiple : sportive en duel, martiale avec ses katas, ludique avec ses pouvoirs et chorégraphié en spectacle.
C’est une pratique médiée par une arme contondante, composée d'une poignée en aluminium et d'une lame en polycarbonate illuminée de la poignée jusqu’à l’extrémité de l’embout grâce à une LED.
Appelée « sabre laser », cette arme fait écho aux univers racontés par la science-fiction.

La pratique ASL-FFE est la création d’une activité à logique interne spécifique ambitionnant d’aller au-delà du concept de toucher sans se faire toucher avec une arme.

 TROUVER UN CLUB 

©2017 Jérôme Cherrier​. Tous droits réservés.

Les différentes disciplines ASL-FFE

Le Combat Sportif :

Opposition, sur fonds d’imaginaire, entre 2 adversaires qui essaient de toucher l’autre sans se faire toucher, au moyen du tranchant de la lame de leur sabre laser, sur une surface valable caractérisée par le corps entier et le pommeau de l’arme, selon une convention spécifique, des règles singulières, un temps défini et au sein d’une surface circulaire codifiée.

Le Combat Chorégraphié :

Coopération, ancrée dans l’imaginaire de l’univers, entre au moins deux partenaires qui cherchent à concevoir puis à réaliser une prestation artistique, chorégraphiée, voire de spectacle, dans le but de la présenter à d’autres, au moyen d’une ou plusieurs armes laser et au sein d’une surface codifiée.

Les Katas Techniques :

Travail, ancré dans l’imaginaire de l’univers, que l’on réalise pour soi, seul ou avec un partenaire, et qui consiste à reproduire le plus fidèlement possible des techniques codifiées, dans le but de progresser techniquement, voire de le présenter à d’autres, au moyen d’un sabre laser et au sein d’une surface codifiée.

Le Combat Ludique :

Affrontement, ancré dans l’imaginaire de l’univers, entre plusieurs combattants, parfois répartis dans des équipes, qui cherchent à toucher sans se faire toucher, au moyen du tranchant de leur sabre laser, et par le biais de pouvoirs sélectionnés, sur une surface valable caractérisée par le corps entier et le pommeau de l’arme, selon la même convention et la même manière de combattre que dans le combat sportif et au sein de la même surface circulaire codifiée.

 

 

Présentation du matériel

Le sabre laser :

Il est composé d’une lame en tube de polycarbonate flexible de 2,54 cm de diamètre et d’épaisseur d’environ 2 mm, terminée par un embout rond, et insérée dans une poignée en aluminium. La lame est maintenue par des vis de serrage et réfléchie une lumière diffusée par une LED contenue dans la poignée à proximité de la batterie. Un interrupteur permet de contrôler l’activation de cette lumière, ainsi que le son, pour les modèles en possédant. La longueur totale de l’arme approche des 110 cm.

Le masque de protection :

C'est un masque d’escrime classique répondant aux normes européennes CE et composé d’une grille en acier inoxydable et d’une bavette résistant à un impact de 350N. Il peut être complété d’un couvre masque ou d’une protection arrière permettant de réduire encore les risques de choc.

Les gants renforcés :

Ils sont spécialement conçus pour bloquer les coups. Fabriqués en cuir, ils sont dotés d’une coque sur le dessus de la main et de plaques de mousses au niveau des phalanges. Ils permettent néanmoins une excellente préhension des sabres lasers.

Le kimono :

Ils sont des kurkas fabriqués en coton de grain de riz. Epais et résistants, ils permettent d’amortir efficacement les touches portées.

Le plastron :

Il sert notamment à protéger les épaules, le torse et le dos, grâce à des plaques et des mousses disposés aux endroits aux endroits plus sensibles.

Les protèges coudes et genoux et les chaussures montantes :

Ils permettent, comme les gants, de protéger les articulations.

La coquille anatomique et le bustier :

Ils sont également conseillés pour la compétition.